Responsable de 30 % des déperditions thermiques, une toiture doit être correctement isolée. Pour y parvenir, il est possible de bénéficier de nombreuses aides financières. © artursfoto, Adobe Stock
Maison

Isolation de sa toiture : tout ce qu'il faut savoir

Question/RéponseClassé sous :isolation , toiture , efficacité énergétique
 

Isoler la toiture de sa maison permet de réaliser des économies d’énergie. En revanche, avant d’entreprendre des travaux d’isolation thermique, il faut se poser les bonnes questions. Explications pour y voir plus clair.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Première en France : un chauffage urbain utilise de la chaleur stockée  À Brest, l’université est chauffée par une réserve d’eau… mais seulement en fin de weekend. Cette installation de stockage thermique, unique en France, permet de lisser la fourniture d’énergie à l’échelle d’un quartier. 

Profiter d’un bon confort thermique hiver comme été et réaliser des économies d'énergie, entreprendre des travaux d'isolation de votre logement n'a que des avantages. Mais avant de commencer les travaux d’isolation de la toiture, il faut déterminer au préalable l'usage des combles : seront-ils aménagés ou perdus ?

Si les murs et planchers d'une maison sont à isoler, la toiture représente à elle seule 30 % de la déperdition thermique, soit le plus gros des pertes de chaleur. Remplacer une chaudière avant de faire les travaux d'isolation d'une maison (toiture, murs, fenêtres) revient à mettre la charrue avant les bœufs. La facture d'énergie ne sera pas réduite et le confort thermique ne sera pas au rendez-vous. © Ademe

Combles aménagés : par l’intérieur ou l’extérieur

Chambre, bureau… pour que des combles aménageables soient vivables, l’isolation de la toiture est primordiale. Quel que soit l’isolant choisi, la résistance thermique (R) minimale exigée est de 6 m2K/W.

  • L’isolation par l’intérieur :

Simple et très largement utilisée dans le neuf comme en rénovation, l'isolation par l'intérieur (ITI) consiste à placer un isolant en sous-pente. Selon sa nature, l'isolant peut-être posé entre et sous les chevrons. Inconvénient : elle réduit le volume habitable des combles.

  • Isoler les combles aménagés par l’extérieur :

D'un coût 2 à 3 fois plus élevé, l'isolation par l'extérieur (ITE) de la toiture ne réduit pas le volume habitable des combles, et élimine les ponts thermiques. Inconvénient : complexe à mettre en œuvre, elle nécessite la dépose intégrale de l'ancienne toiture.

Combles perdus : deux solutions pour isoler

Quand les combles ne sont pas habités, inutile d'isoler en sous-pente. En fonction de la nature du plancher et de la charpente l'isolation des combles perdus s'effectue avec un isolant à dérouler ou à souffler. Ici, la résistance thermique minimale est de R=7 m2K/W.

  • Isolation soufflée :

Cette méthode d’isolation est idéale quand les combles perdus sont difficiles d’accès ou trop bas. Avantage : soufflés par une machine spéciale, les flocons s’infiltrent dans les moindres recoins et éliminent les ponts thermiques. Cette solution d’isolation nécessite la pose de piges pour contrôler l’épaisseur à différents endroits, d’identifier les boîtiers électriques…

  • Isolant souple à dérouler :

Simple, rapide et économique, cette solution impose que les combles perdus soient accessibles et équipés d’un plancher (bois ou béton). Les rouleaux d’isolant sont simplement posés sur une membrane pare-vapeur pour éviter tout problème lié à la condensation. Les lés ou panneaux doivent être parfaitement jointifs.

Des aides pour financer l’isolation de votre logement

Pour financer les travaux d'isolation d'une toiture, vous pouvez bénéficier de coups de pouce financiers. Accessible à tous les propriétaires bailleurs comme occupants, Ma prime Rénov' se calcule en fonction des revenus du foyer et du gain écologique obtenu. Cette aide peut être cumulée avec les certificats d'économies d'énergie (CEE), l'éco-ptz, les prêts de la CAF pour l'amélioration de l'habitat… Pour bénéficier de ces aides, il faut obligatoirement faire appel à un professionnel reconnu garant de l'environnement (RGE). Vous bénéficierez en plus d'une TVA réduite à 5,5 %.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !