Mortier-colle amélioré, idéal pour la pose de grands carreaux © Weber.col flex

Maison

Colle à carrelage : comment la choisir ?

Question/RéponseClassé sous :colle , Colle à carrelage , mortier colle

Il existe plusieurs types de colles à carrelage qui répondent à des spécificités techniques différentes. Le choix d'une colle adaptée est essentiel à la bonne tenue des carreaux.  

Dans les colles à carrelage, il existe trois grandes familles définies selon la norme NF EN 12004 et qui sont dépendantes de la nature du liant : les mortiers-colles, les adhésifs, les colles réactives. Respectivement identifiés par les lettres C, D et R, ces produits sont classés en fonction de leurs performances et de leurs caractéristiques optionnelles (de mise en œuvre).

© Futura Sciences

Colle à carrelage, en poudre ou en pâte ? Deux façons d’appréhender le chantier

Conditionnés en sacs de 5 à 25 kg, les mortiers-colles sont à mélanger intimement avec de l'eau. Ils sont économiques à l'achat et à l'usage, le seul inconvénient de ces colles à carrelage réside dans le temps nécessaire à chaque gâchée (10 à 15 minutes). Lequel allonge significativement la durée du chantier, lorsque l'on doit carreler de grandes surfaces. 

Prêts à l'emploi, en pots ou seaux de 1 à 25 kg, les adhésifs de ces colles à carrelage permettent une pose plus rapide. Mais ils coûtent aussi plus cher. Avant de céder à la facilité, vérifiez le rendement indiqué (en m2) et faites vos comptes. Le différentiel est conséquent. 

© Futura Sciences

En général, les mortiers-colles s'appliquent indifféremment sur les murs ou les sols. Il faut bien lire les indications qui figurent sur les sacs de colle à carrelage, par exemple : 

  • L'option « temps ouvert allongé » signifie que le produit est utilisable par temps chaud (30 °C maxi), sur de grandes surfaces, à l'intérieur ou à l'extérieur.  
  • Le durcissement rapide permet de travailler par temps froid (limité à 5 °C) et d'encoller à l'avancement. On attend moins longtemps pour jointer et, le cas échéant, se déplacer sur le carrelage.
  • La mention « fluide » indique que le produit peut s'appliquer en simple encollage, uniquement sur le sol. 
  • Les colles réactives conviennent pour les revêtements soumis à de fortes contraintes chimiques ou mécaniques : sur les receveurs à carreler, en particulier. Elles sont classées R1 ou R2 selon les qualités d'adhérence.
Le choix de la colle s’effectue également en fonction du matériau (grès cérame, faïence, plaquette de parement…) et du format des éléments à coller. La précision figure toujours sur le conditionnement et dans le mode d’emploi.
  • Le calcul des quantités nécessaires à la pose doit tenir compte, outre la surface à revêtir, du mode d’encollage (simple ou double) et du temps ouvert de la colle à carrelage. 
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi