Portail en fer forgé avec volutes et pistils à graine © Forges Rémi Bouilloux
Maison

Comment concilier esthétique et protection avec les portails et grilles en ferronnerie ?

Question/RéponseClassé sous :architecture , matériau , Menuiserie

Sous forme de grilles, de garde-corps, de rampes... la ferronnerie protège avec élégance les biens et les personnes. De style classique ou moderne, à simple barreaudage ou richement ouvragée, elle délimite les terrains, équipe les fenêtres et escaliers en perpétuant les exigences de qualité artisanale.

La ferronnerie regroupe un très riche ensemble d'ouvrages métalliques, allant du fer forgé à la fonte moulée. Le travail du fer à la forge et à l'enclume est considéré comme l'un des plus vieux métiers du monde. Demandant force, dextérité et patience, il se pratique depuis l'Antiquité à des températures comprises entre 900 °C (rouge naissant) et 1200 °C (blanc soudant). 

Geoffroy le forgeron, un « masseur de métal » qui enseigne son art dans le nouveau quartier Coop de Strasbourg © Association Pokaa

Entre les 8e et 11e siècles, l'industrie du fer se perfectionne en Espagne musulmane. C'est à cette époque qu'apparaît la forge Catalane, une méthode primitive de production d'acier. Tout au long du Moyen-Âge, les maîtres forgerons vont s'attacher à l'améliorer. C'est également au Moyen-Âge (vers le 13e siècle) que l'on situe l'invention de la fonte.

Quel métal, pour quel usage ?

Le fer pur se caractérise par une très faible teneur en carbone (moins de 0,02 %). On peut le chauffer, le réchauffer et le travailler sous différentes formes. Le passage à la forge lui donne une grande solidité tout en conservant une certaine souplesse. Le pourcentage en carbone de l’acier (0,02 à 2 %) lui confère une dureté supérieure à celle du fer mais le rend aussi plus sensible à la corrosion.

Obtenue par moulage, la fonte de fer contient entre 2 et près de 7 % de carbone. Elle est plus dure que le fer et l'acier, mais plus cassante. Elle convient pour la réalisation de garde-corps décoratifs, de balcon ou de fenêtre en particulier. Si l'on veut protéger des ouvertures accessibles (sous-sol semi-enterré, rez-de-chaussée...), les grilles de défense en acier ou fer forgé offrent plus de garantie. Même chose pour les portails et grilles de clôtures.

Fer forgé pour défendre les fenêtres du rez-de-chaussée, fonte moulée pour les reproductions de meubles de jardin XIXe. © Atelier Saint-Frumens

Artcile partenaire.

  • À l’état brut, les métaux ferreux sont sensibles à l’oxydation sous l’action de l’oxygène et de l’humidité. Il est nécessaire de les protéger de la rouille au moyen de produits adaptés et d’effectuer un entretien suivi.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !