Choisissez votre escalier en fonction de l'usage, sans négliger l'esthétique. © Fotolia

Maison

Comment choisir un escalier confortable ?

Question/RéponseClassé sous :Maison , équipement , déco maison

Utilisé plusieurs fois par jour, l'escalier ne doit pas être choisi à la légère. Hormis son aspect esthétique, qui doit être en phase avec la décoration intérieure, il doit être agréable à utiliser. Découvrez les critères à prendre en compte pour un escalier confortable à utiliser au quotidien.

Pour qu'un escalier soit agréable à monter, respectez la formule des 60 centimètres. Elle se base sur la somme de deux hauteurs de marche et du giron (profondeur de marche). Le résultat doit être compris entre 60 et 65 centimètres. Pour optimiser le confort d'un escalier, la formule de Blondel (deux hauteurs + giron (2h + g) préconise un résultat de 63 centimètres permettant aux utilisateurs de moins se fatiguer.

Concernant l'inclinaison, celle-ci varie en fonction du type d’escalier :

  • pour un escalier d’extérieur, l'inclinaison est comprise entre 15° et 25° ;
  • pour un escalier courant, elle se situe entre 25° et 35° ;
  • pour un escalier de cave, la pente doit être entre 35° et 45°.

Le nombre de marches

La hauteur des marches constitue un autre paramètre influant sur le confort d'utilisation d'un escalier. Pour que ce dernier soit agréable, cette valeur doit se situer entre 17 et 18 centimètres. Le giron (profondeur d'une marche) doit mesurer aux environs de 25 centimètres. À titre d'exemple, un escalier d'une hauteur de 2,60 mètres avec des marches de 18 centimètres de haut et d'un giron de 24 centimètres comporte 15 marches. Une structure d'une hauteur de trois mètres avec des marches de 18 centimètres et d'un giron de 24 centimètres doit être composée de 17 marches.

À noter qu'avec un giron mesurant plus de 35 centimètres, l'escalier prend plus de place en longueur. Par ailleurs, une hauteur de marche de plus de 25 centimètres favorise une pente particulièrement raide. Des mesures qui ne conviennent pas pour un escalier utilisé plusieurs fois par jour.

L’encombrement au sol

Pour qu'un escalier soit confortable, prenez en compte son encombrement. À noter que ce paramètre varie en fonction du modèle. Par ailleurs, l'encombrement doit être défini en fonction de l'espace disponible. Pour un escalier droit, avoir beaucoup de place est recommandé pour éviter une inclinaison trop raide. À titre d'exemple, un escalier droit d'une longueur totale de 3,36 mètres doit avoir une largeur comprise entre 60 et 120 centimètres.

Pour bénéficier d'un gain de place certain, l'escalier tournant est de mise. Pour une forme à quart tournant, il doit présenter un angle et comporter deux volées, dont une tournante. La volée terminant l'escalier est la partie droite. Dans la version à double quartier tournant, l'escalier se compose de deux angles et de trois volées, les deux du bas étant tournantes et celle du haut droite. Pour optimiser l'espace, un escalier hélicoïdal pouvant être installé sans appui est aussi recommandé.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !