Maison

RT2012 : Cepmax, Bbiomax et Ticréf, obligations de résultats

Dossier - RT2012 : la nouvelle règlementation thermique décryptée
DossierClassé sous :Maison , RT2012 , Grenelle de l’environnement

Tour d'horizon de la règlementation thermique 2012 (RT2012) : exigences des bâtiments basse consommation (BBC), application, aides financières, solutions énergétiques, conseils...

  
DossiersRT2012 : la nouvelle règlementation thermique décryptée
 

La règlementation thermique 2012 prévoit trois obligations de résultats, fondements de la nouvelle règlementation : le Cepmax, le Bbiomax et le Ticréf.

Carte des zones climatiques de la RT 2012, permettant de calculer le Cep et le Bbiomax. © Isover

Le Cepmax ou consommation énergétique maximale

  • Jeanpaul-d.fontaine : « le "Cepmax ou consommation énergétique maximale représente la capacité du bâtiment à limiter ses besoins en énergie. Inférieure ou égale à 50 kWh/m².an en moyenne ..." Je comprends qu'il s'agit de la consommation du bâtiment. Soit, celle utilisée pour le chauffage seulement ? Merci de m'éclairer. »

Le Cepmax correspond à la consommation conventionnelle d'énergie primaire du bâtiment et s'applique à 5 postes : le chauffage, le refroidissement, l'ECS (eau chaude sanitaire), l'éclairage, les auxiliaires (de chauffage, de refroidissement, d'ECS et de ventilation). Le Cepmax ne doit pas dépasser une valeur de 50 kWhep/m².an en moyenne.

Le Bbiomax ou besoin bioclimatique maximal

« Avec la nouvelle RT 2012, quel est l'intérêt d'investir dans un système de chauffage très cher alors que la consommation moyenne ne représente que 30 % des consommations ? » : une question légitime posée par Moimeme34, à qui il a été recommandé de prévoir une isolation performante : « [...] Il faut commencer par optimiser l'enveloppe du bâti afin qu'elle soit la plus performante possible avant d'envisager l'investissement dans un système de chauffage coûteux ».

La recommandation faite à Moimeme34 est logique car l'optimisation thermique du bâti, la conception bioclimatique du projet de construction sont des éléments qui permettent de limiter l'investissement dans des équipements coûteux. Ainsi, le besoin bioclimatique maximal ou Bbio exigé pour tout projet représente la performance énergétique du bâti. Il définit la capacité à construire un bâtiment performant, indépendamment des équipements énergétiques utilisés. Il concerne la limitation du besoin en énergie pour les postes de chauffage, refroidissement et éclairage artificiel. 

Le coefficient Bbio s'exprime en nombre de points, se classe par type d'occupation et selon sa catégorie CE1 ou CE2 (suivant son besoin de climatisation). Il est modulé selon la situation géographique, l'altitude ainsi que la surface moyenne du logement.

La Ticréf, ou température intérieure de référence

  • Mothsart : « J'ai lu brièvement le décret de la RT 2012 et je ne trouve nulle part une température intérieur moyenne. Il est précisé que les surfaces concernées doivent être supérieures à 12 °C soit incluses dans le SHON et c'est tout... Du coup, comment calcule-t-on le delta de température ? »

Il s'agit de la température inférieure de référence à ne pas dépasser, si l'on veut garantir le confort d'été. Elle se calcule selon les données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique établie. « La RT s'applique pour les calculs de consommation conventionnelle des bâtiments neufs, avec un moteur de calcul réglementaire. La méthode Th-BCE 2012 n'est pas encore publiée et devrait l'être après son retour de la commission européenne 98/34. Pour le calcul de la TIC d'un bâtiment RT 2012, les modalités sont définies par la méthode de calcul Th-BCE 2012, il semble cependant que pour le moment la méthode prise en compte soit sur le même principe que la RT 2005, a indiqué Sofi29.