Cela vous intéressera aussi

Le verre trempé désigne un verre traité par des procédés de refroidissement rapide, les « trempes », dans le but d'augmenter sa résistancerésistance aux chocs. Il existe pour cela deux procédés : la trempe thermique et la trempe chimique.

Verre trempé : trempe thermique et trempe chimique 

La première consiste à porter le verre à très haute température dans un four (jusqu'à 700 °C). Ensuite, le verre est rapidement refroidi. Ce processus favorise l'apparition de tensions en profondeur et celle de la compressioncompression à la surface du verre, augmentant sa résistance aux chocs. La trempe chimique obtient significativement les mêmes résultats, mais avec une technique différente : le verre est placé dans un bain à 400 °C composé de sels de potassiumpotassium. Le remplacement des ions sodiumsodium du verre par les ionsions potassium du bain va créer la même compression du verre que par le procédé thermique.

Un verre trempé peut être 5 fois plus résistant qu'un verre ordinaire.