Maison

Le crédit d'impôt développement durable séduit les Français

ActualitéClassé sous :Maison , Impôts , Crédit d'impôt

-

Depuis la mise en place du crédit d'impôt développement durable en 2005, 4,2 millions de résidences principales ont été rénovéesCe crédit d'impôt, qui permet de déduire certaines dépenses sur des travaux de maîtrise de l'énergie, peut être utilisé plusieurs fois.

Le crédit d'impôt développement durable est un franc succès depuis 2005. © Voronin76

Entre 2005 et 2008, 4,2 millions de résidences principales ont bénéficié du crédit d'impôt développement durable en France. Selon l'étude de l'Insee, Le recours au crédit d'impôt en faveur du développement durable, publiée le 14 octobre 2010, cela représente 5,4 millions de travaux effectués sur la période, sachant que plusieurs travaux ont pu être opérés sur une même résidence.

Le crédit d'impôt en faveur du développement durable est disponible pour les particuliers (propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit) depuis 2005. Chaque ménage réalisant des travaux de rénovation pour la maîtrise de leur consommation en énergie dans leur résidence principale peut déduire de ses impôts sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour ces travaux.

Le crédit d'impôt développement durable permet de déduire une partie des dépenses lors de travaux visant à rénover sa maison en vue d'économies d'énergie. © art-et-matières.fr

Le crédit d'impôt, un franc succès

Selon l'Insee, sur les quelque 5,4 millions de travaux effectués au titre du crédit d'impôt développement durable entre 2005 et 2008, deux tiers concernaient la maîtrise de la consommation de l'énergie comme l'isolation et un tiers pour l'installation d'équipements à énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur, etc.).

83 % des résidences concernées par ces travaux sont des logements individuels dont les ménages sont propriétaires à 95 %. Et d'ajouter que 66 % de ces résidences avaient été construites avant 1975, essentiellement au nord de la Loire, précise l'Insee.

En moyenne, ont été dépensés 5.660 euros pour chaque logement rénové. Plus précisément, les sommes engagées sont plus importantes pour l'installation d'équipements à énergie renouvelable que celle de chaudières performantes ou de matériaux d'isolation : 6.370 euros en moyenne contre 4.640 euros. À ce titre, l'Insee note que les sources d'énergie renouvelable sont passées de 225.000 en 2005 à 530.000 en 2008.

Ce dispositif de crédit d'impôt connaît un franc succès. L'Insee rapporte que chaque année, 1 million de ménages en bénéficient pour la première fois. Et durant la période étudiée, un ménage sur cinq l'a utilisé à plusieurs reprises. En moyenne, 60 euros de travaux par mètre carré ont été déclarés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi