Le fauteuil Cloud réalisé à partir du nez d’un A350. © A Piece of Sky

Maison

Des pièces d'Airbus recyclées en mobilier design

ActualitéClassé sous :décoration , Airbus A380 , mobilier design

Créée par deux salariés d'Airbus, la start-up A Piece of Sky s'apprête à lancer une gamme de meubles design réalisés à partir de pièces d'Airbus en fin de vie. Il y a des pièces uniques onéreuses mais aussi des séries plus accessibles. De quoi ravir les amateurs qui aiment les objets ayant un « vécu ».

Des tables basses, des lampes, des chaises, fauteuils ou encore un buffet, confectionnés à partir de pièces d'Airbus... D'ici quelques jours, une étonnante collection de luminaires et meubles conçus par des designers français, à partir de pièces d'avions en fin de vie, sera proposée à la vente par A Piece of Sky. Il s'agit d'une jeune pousse fondée par deux salariés d'Airbus, Anais Mazaleyrat et Jérémy Brousseau, qui ont monté leur projet au sein de Bizlab, l'incubateur d'Airbus.

Onze designers et artisans ont participé à l'élaboration de cette première collection en s'appuyant sur la récupération de pièces d'Airbus mis au rebus. Il y a des morceaux d'aile, de fuselage, de réacteur, de plancher en carbone, des hublots, des ferrures, de la tuyauterie et même un radôme, autrement dit, le nez d'un avion. Ces pièces, fruit d'un travail d'ingénierie poussé, ont été sublimées par l'imagination des créateurs. « Cette démarche avant tout artistique est aussi une manière intelligente de revaloriser le patrimoine industriel d'Airbus et de s'inscrire dans une démarche d'économie circulaire, indispensable aujourd'hui », estime la jeune pousse.

La lampe suspendue U.F.O crée par Fabien Puginier à partir du nez d’un Airbus A340. © A Piece of Sky

Entre 5 et 10 avions recyclés

A Piece of Sky dit pouvoir tirer quelques centaines de pièces de mobilier à partir d'un avion. Entre cinq et dix appareils seront ainsi réutilisés cette année pour fabriquer 2.000 pièces dont la livraison débutera en janvier 2020. La collection comprend quelques créations d'exception, comme ce sublime fauteuil Cloud (signé Christelle Doutey, Isabelle Nicolas et Thierry Rousseau) conçu à partir du radôme d'un A350, ou cette chaise Spine X, de Fabien Puginier, dont le dossier est une nervure d'aile. Il y a aussi ce superbe luminaire suspendu U.F.O (Fabien Puginier) à partir du nez d'un A340 doré à la feuille d'or qui donne l'impression de flotter comme une soucoupe volante. Autre pièce d'exception, la table Moon Crater, de Bertrand Marc, issue d'un réacteur d'A380. Il s'agit là d'éditions limitées, voire d'exemplaires uniques, dont le prix se chiffre à plusieurs milliers d'euros.

Mais, il y a également des séries à plus large diffusion dont les tarifs seront compris entre 800 et 1.000 euros, ce qui reste raisonnable pour du mobilier de créateurs. La mise en vente débutera le 15 avril via le site web de la jeune pousse. A Piece of Sky a d'ores et déjà lancé un appel à candidature pour rallier de nouveaux designers en vue de la collection 2020.

La table Moon Crater fabriquée à partir d’un réacteur d’A380 utilisé par le service Essais en Vol d’Airbus. © A Piece of Sky
  • Les avions en fin de vie finissent dans des cimetières, ou désossés et revendus à la tonne.
  • A Piece of Sky, une jeune pousse fondée par deux salariés d’Airbus, a eu l’idée de récupérer des pièces d'avion.
  • Elles ont été confiées à des designers qui s’en sont servis pour créer des meubles et luminaires.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi