Sciences

Qui fut jugé lors des procès de Moscou ?

Question/RéponseClassé sous :Époque contemporaine , Homme , procès de Moscou

De 1936 à 1938, Joseph Staline organise les procès de Moscou. Son objectif : éliminer les cadres bolcheviques pour mieux contrôler le Parti communiste. C'est le début des Grandes Purges.

La lecture d'un acte d'accusation en 1937, lors des procès de Moscou. Au total, un tiers des officiers de l’Armée rouge ont été arrêtés ou fusillés. © Wikimedia Commons, DP

Procès de Moscou : qui sont les accusés ?

Les procès de Moscou se déroulent en quatre temps : le procès des 16, le procès des 17, le procès des généraux de l'Armée rouge et le procès des 21. Parmi les « 16 » figurent notamment Lev Kamenev, ami de Lénine et ancien secrétaire général du Comité central, et Grigori Zinoviev, président du soviet de Léningrad. Parmi les « 17 », on trouve Gueorgui Piatakov, membre du Comité central œuvrant pour l'industrie lourde. Les généraux accusés sont en particulier les maréchaux Mikhaïl Toukhatchevski, Iona Yakir et Ieronim Ouborevitch. Parmi les « 21 » accusés figurent Nikolaï Boukharine et Alexeï Rykov. Léon Trotski, principal rival de Staline, est également accusé au procès, mais il est en exil au Mexique. Il sera assassiné en 1940.

Procès de Moscou : de quoi sont-ils accusés ?

Les dossiers d'accusations sont créés de toutes pièces par le NKVD, le Commissariat du peuple aux Affaires intérieures. Les cadres bolcheviques et les généraux sont accusés de haute trahison, de complots, d'assassinats et de sabotages. Les aveux sont arrachés sous la torture. Par exemple, on leur reproche d'avoir projeté d'assassiner Staline ou d'être des espions nazis. Lors des procès, les accusés n'ont pas d'avocat pour se défendre. Pour la plupart, ils sont exécutés avec de nombreux membres de leurs familles. Certains sont envoyés en prison ou en camp de travail.

À savoir

Durant les Grandes Purges, trois maréchaux sur cinq, 14 généraux d'armée sur 16 et entre 20.000 et 30.000 officiers sont exécutés. C'est un désastre pour l'Armée rouge, qui est incapable d'empêcher l'invasion allemande en 1941.