Malgré des inégalités sociales en leur défaveur, les femmes vivent plus longtemps que les hommes, partout dans le monde. © DDRockstar, Fotolia

Santé

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

Question/RéponseClassé sous :vie , femme , longévité

Malgré des inégalités sociales en leur défaveur, les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Une question d'hormones mais aussi de comportement en matière de santé.

Les femmes sont généralement moins bien payées que les hommes, et, dans beaucoup de pays, elles n'ont pas les mêmes droits qu'eux. Malgré ces inégalités sociales, elles vivent plus longtemps, partout dans le monde. Ainsi, en France, une femme gagne environ 10 % de moins qu’un homme, mais son espérance de vie est de 85,6 ans, contre 80 ans pour un homme. Comment l'expliquer ?

Dans un article paru dans The Conversation, Shervin Assari, de l'université du Michigan, donne son avis sur cette question. D'après lui, les femmes subissent plus de stress, souffrent plus souvent de maladies chroniques, de dépression, d'anxiété, sont plus souvent victimes de violences, mais elles vivent quand même plus longtemps.

Les hommes vivent moins longtemps que les femmes

Les femmes ont des avantages biologiques liés à leurs hormones. Ainsi, les œstrogènes joueraient un rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Les femmes auraient aussi un meilleur système immunitaire que les hommes, qui sont plus touchés par les virus. Par ailleurs, le système immunitaire des femmes vieillit moins vite que celui des hommes.

Certes, les femmes auraient plus de maladies chroniques, mais pas les mêmes que les hommes : les hommes souffrent plus de maladies mortelles. Par exemple, les femmes ont plus d'arthrose, tandis que les hommes ont plus de maladies cardiaques. De plus, les femmes n'ont pas la même attitude que les hommes en ce qui concerne leur santé. Elles prêtent plus attention à leurs symptômes, surveillent plus leur mode de vie et ont plus recours aux soins médicaux. Les hommes ont tendance à repousser les traitements et y adhèrent moins bien.

Enfin, les hommes ont plus de comportements à risque, qu'il s'agisse de tabagisme, d'usage de drogues, d'alcoolisme ou de conduite en voiture. Dans la plupart des pays, le taux de décès par suicide est aussi plus élevé chez les hommes que les femmes.

Interview : la génétique pourrait-elle inverser le vieillissement ?  Ralentir le vieillissement, voire l’inverser, voilà ce que pourrait offrir la génétique dans les années à venir. Mais où en est actuellement la recherche sur ce sujet ? Futura-Sciences a interviewé Vera Gorbunova, chercheuse en biologie, lors de son allocution à TEDxCannes, afin d’en savoir plus.