Parce que leur corps contient généralement plus de graisse, les femmes flottent mieux que les hommes. © vladstar, Fotolia

Santé

Pourquoi les femmes flottent-elles mieux que les hommes ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , flottabilité , flottabilité des femmes

Nous ne sommes pas tous égaux dans l'eau. Certains flottent plus facilement que d'autres. C'est notamment le cas des femmes, car elles ont une morphologie différente de celle des hommes.

Le principe d'Archimède nous apprend que tout corps plongé dans un liquide subit, de la part de ce liquide, une poussée d'Archimède verticale, dirigée vers le haut, et égale au poids du liquide déplacé. En d'autres termes, si le poids de l'eau repoussée par un corps est supérieur au poids de ce corps, ce dernier flotte.

Densité du corps humain : une différence entre les hommes et les femmes

C'est la densité qui donne une idée du poids (ou de la masse) d'un corps en fonction du volume qu'il occupe. Ainsi, la densité de notre corps y est pour beaucoup dans notre capacité ou non à flotter. La densité de la graisse oscille entre 0,85 et 0,95 ; celle du muscle est de l'ordre de 1,087 et celle des os varie entre 1,105 et 1,8.

Le corps des femmes est composé en moyenne de 23 % de graisse et de 28 % de muscle. Le corps d'un homme contient 15 % de graisse et 35 % de muscle. Résultat : la densité du corps d'une femme est de l'ordre de 0,87 et celle du corps d'un homme de 0,98. La faute aux hormones sexuelles. Les femmes flottent donc mieux que les hommes. Et d'autant mieux du fait d'une répartition assez uniforme de la graisse dans leur corps (poitrine, fesses, cuisses).

Améliorer sa flottabilité

Au-delà de cette différence homme-femme, certaines astuces peuvent nous permettre de mieux flotter. Si la graisse nous aide à mieux flotter, il n'est tout de même pas conseillé d'en accumuler dans notre corps !

D'autres techniques se révèlent plus efficaces et sans danger. Garder de l'air dans nos poumons, par exemple, nous permet de mieux flotter (un peu comme un ballon bien gonflé qu'il est difficile d'immerger), surtout pour celles et ceux d'entre nous qui jouissent d'une importante capacité pulmonaire et/ou d'une densité osseuse plus faible que la moyenne.

De même, répartir notre poids à la surface de l'eau est plus efficace que de se mettre en boule. Enfin, pensez à vous relaxer car des muscles contractés nuisent à la flottabilité.

Kézako : comment la poussée d’Archimède fait-elle flotter les objets ?  C’est en 265 avant J.-C. qu'Archimède aurait découvert cette force éponyme, pressé par le roi Hiéron II de déterminer si sa couronne était en or ou en alliage. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent au cours de cet épisode de Kézako comment a eu lieu la découverte de la poussée d'Archimède et quels en sont ses enseignements.