Santé

Les éclaboussures de sang : taille, trajectoire...

Dossier - Police scientifique : les vraies méthodes d'investigation
DossierClassé sous :biologie , génétique , médecine

-

Vous êtes fan des séries policières ? Futura-Sciences vous plonge dans l'univers des experts de la police scientifique et vous fait découvrir leurs véritables méthodes d'investigation !

  
DossiersPolice scientifique : les vraies méthodes d'investigation
 

Sur une scène de crime, les éclaboussures de sang sur les murs et le sol peuvent révéler beaucoup d'indices permettant de comprendre comment s'est déroulé le meurtre. Pour comprendre, laissons place aux lois de la physique...

Les taches de sang sur une scène de crime permettent de comprendre l’enchaînement des événements. © Lukas Gojda, Fotolia

Les gouttes de sang obéissent aux lois de la physique. Ainsi, la localisation des taches de sang sur la scène de crime ainsi que leur forme peut permettre de déterminer la source de projection du sang. Une formation dans l'analyse des taches de sang est donnée à des experts de la police scientifique et peut être organisée par l'International Association of Bloodstain Pattern Analysts qui délivre une certification. Les personnes certifiées sont des experts en analyse de traces de sang.

Types de taches de sang

Il existe trois grands types de taches de sang en fonction de leur source :

  • les taches passives, dues à l'action de la gravité seule (elles sont en général rondes) ;
  • les taches projetées, lorsque de l'énergie a été donnée à la source du sang (elles sont elliptiques) ;
  • les taches transférées, lorsqu'un objet plein de sang entre directement en contact avec une surface (elles peuvent être de toute forme).

La taille des taches de sang est un indice permettant de connaître la violence du coup porté, et possiblement de l'arme utilisée. Plus le coup est violent, plus les taches auront tendance à être petites. Un coup de couteau ou d'arme blanche produira des taches de 1 à 3 millimètres de diamètre, alors qu'une arme à feu entraînera la projection de gouttes de moins d'1 millimètre de diamètre.

Les traces de sang projetées sont elliptiques, de largeur et de longueur variables. © Kevin Maloney, Wikimedia, domaine public

Trajectoire des gouttes de sang

En vol, les gouttes de sang sont sphériques, grâce aux forces de tension de surface qui s'exercent sur les molécules qui forment la goutte. Comme tout objet projeté, la goutte de sang suit une trajectoire parabolique avant de retomber sur le sol ou une paroi. Dès lors qu'elle rencontre une surface, la goutte s'écrase et prend une forme particulière (une ellipse) en s'allongeant dans la direction opposée à sa source. L'ellipse est plus ou moins allongée (le ratio longueur/largeur) en fonction de l'angle d'impact, qui peut alors être calculé à l'aide d'équations trigonométriques.

Les trajectoires des traces de sang peuvent être calculées pour déterminer la « zone d’origine » du sang. © Kevin Maloney, Wikimedia, CC 1.0

Grâce à l'observation de plusieurs gouttes de sang, et en déterminant pour chacune l'angle de la source, il est alors possible de déterminer la zone d'origine du sang (un espace en trois dimensions), en reconstituant grâce à des ficelles l'angle de chaque goutte. On peut ainsi avoir une idée précise des événements qui ont eu lieu au moment du crime.