Le chauffage au gaz naturel peut représenter une solution intéressante pour monter l’eau de votre piscine en température. © Survivor, Pixabay, DP

Maison

Chauffer sa piscine au gaz naturel : c'est possible ?

Question/RéponseClassé sous :piscine , chauffage au gaz naturel , chauffage de l'eau

En France, une piscine de plein air n'est utilisable que quelques semaines par an. Ainsi, si vous voulez prolonger le plaisir jusqu'à six mois, il vous faudra investir dans un système de chauffage de votre eau de piscine. Le chauffage au gaz naturel peut alors être une bonne solution, d'autant plus qu'il permet une montée en température rapide et contrôlée.

Opter pour le chauffage au gaz naturel pour chauffer l'eau de votre piscine vous promet les mêmes avantages qu'en ce qui concerne l'intérieur de votre maison :

  • une montée en température rapide ;
  • des tarifs plutôt attractifs ;
  • l'utilisation possible de votre smartphone pour programmer la mise en route (et la température) de votre chauffage.

Une fois votre choix pour le chauffage au gaz naturel arrêté, deux grandes solutions s'offriront à vous : l'échangeur thermique et la chaudière dédiée.

La solution de l'échangeur thermique déporté raccordé à une chaudière à condensation représente la solution de chauffage la plus simple pour votre piscine, à condition que vous n’en fassiez qu’un usage ponctuel. © GRDF

L’échangeur thermique

Le système de chauffage par échangeur thermique vous permet de profiter de l'eau chaude de votre réseau de chauffage pour réchauffer l'eau de votre piscine. Ici, c'est votre chaudière domestique qui entre en action. Vous n'aurez donc pas de grands travaux à prévoir.

Comment ça fonctionne ? Sachez d'abord que le circuit de votre maison et le circuit de votre piscine restent distincts. Quant à l'échangeur thermique, il se compose de deux réseaux d'eau : de l'eau chaude provenant de la chaudière et de l'eau provenant de la piscine.

En partageant ainsi les coûts avec le système de chauffage de votre maison, vous réduisez votre investissement. De plus, si vous avez opté pour une chaudière à condensation, le bénéfice économique à l'usage n'en sera que plus grand.

Seule petite contrainte : votre piscine ne doit pas se situer trop loin de votre maison afin d'éviter les déperditions de chaleur dans les canalisations.

La chaudière dédiée

Ainsi, si votre piscine se trouve à plus de 20 mètres de votre maison, il vous sera conseillé d'opter pour l'installation d'une chaudière piscine — équipée d'éléments spécifiquement adaptés à un fonctionnement en environnement humide et possédant une bonne résistance à la corrosion — dédiée au chauffage de son eau.

La chaudière dédiée est également conseillée pour ceux qui font un usage intensif de leur piscine et lorsqu'il s'agit de chauffer une piscine de gros volume. L'investissement sera plus important — autour de 3.500 euros TTC contre moins de 1.500 euros TTC pour l'échangeur thermique —, mais il assurera une belle efficacité au système.