Mots-clés |
  • Volcanologie,
  • volcan

L'extrême en vidéo : l'Homme qui a frôlé le magma d'un lac de lave

Il n’existe que quatre lacs de lave permanents dans le monde. L’un d’entre eux se situe dans le cratère du Marum, au Vanuatu. Le paysage est surprenant depuis le sommet du cratère, mais Geoff Mackley a osé s’approcher au bord. La température y avoisine les 1.200 °C, un être humain ne peut tenir que six secondes. Pourtant, il a tenu presque une heure… Retour sur cette aventure au bord d’un des lacs les plus étonnants au monde.

Geoff Mackley, reporter d'images mais surtout aventurier des temps modernes, s'est rendu dans le cratère du Marum, au Vanuatu. © Geophile71, DP, Wikipédia Geoff Mackley, reporter d'images mais surtout aventurier des temps modernes, s'est rendu dans le cratère du Marum, au Vanuatu. © Geophile71, DP, Wikipédia

L'extrême en vidéo : l'Homme qui a frôlé le magma d'un lac de lave - 1 Photo

PDF

Le Vanuatu est un archipel d’îles hors du temps. L’intense activité volcanique donne à nombre d’îles un aspect noir, au paysage lunaire, où rien ne semble changer au fil du temps. L’île d’Ambrym est rythmée par l’activité de deux volcans : le mont Benbow (1.160 m) et le mont Marum (1.270 m).

Ce dernier est particulier. Il n’est pas systématiquement en éruption, mais offre un décor spectaculaire : c’est un lac de lave permanent. Les conditions sont telles qu’un Homme ne peut tenir plus de six secondes au bord de ce lac. Pourtant, Geoff Mackley s’y est aventuré. Voici donc les images de l’Homme qui a frôlé la lave.


Le reporter d'images Geoff Mackley réalise un pari fou. Il s'est rendu au cratère du Marum, au Vanuatu. Équipé d'une combinaison de sapeur pompier et d'oxygène, il s'est rendu à 30 m du lac de lave. C'est le seul à s'être approché si près d'une telle formation volcanique. © geoffmackley, YouTube

La vidéo décryptée : la convection permanente maintient le lac

« Cela ressemble à la surface du Soleil », voilà les premiers propos qu’a tenus Geoff Mackley, à 30 m du bord d’un des rares lacs de lave du monde. Après 35 jours de caprices de la météo, l’équipe de ce reporter d’images assoiffé d’événements extrêmes a effectué l’ascension du mont Marum. Mais Geoff Mackley en voulait plus. Il est descendu en rappel dans le cratère et s’est rendu à 30 m du lac rougeoyant. Personne n’avait encore osé le faire. Sans équipement, un Homme peut tenir six secondes. Lui est resté une quarantaine de minutes. Il était équipé d’un respirateur artificiel et d’une tenue de sapeur pompier.

Le lac de lave est en activité permanente. Son diamètre est de 100 m et la température de la lave varie entre 1.000 et 1.250 °C. Sur les 600 volcans actuellement en activité dans le monde, il n’existe que quatre lacs de lave permanents. Le cratère du Nyiragongo en République démocratique du Congo est le plus grand et le plus actif d’entre eux. S’il en existe si peu, c’est parce que les conditions de vie d’un lac de lave sont très particulières. Le flux de chaleur qui l'alimente par le dessous doit compenser exactement la perte de chaleur qui a lieu au contact de l'atmosphère.

La lave en fusion peut parfois stagner dans un cratère et former un lac de lave. Une fine pellicule de lave refroidie (de l’ordre de 20 °C) recouvre le lac. La différence de température entre le dessus et le dessous de la pellicule induit un mouvement convectif permanent. Pour que ces mouvements perdurent, il faut un équilibre parfait entre l’apport et la perte de chaleur. La convection dans le lac de lave se traduit par le nombre de conduits ou courants ascendants d'alimentation, la profondeur d'apparition des bulles de dégazage, etc. C’est un paramètre clé dans la dynamique des lacs de lave.

L’après-vidéo : le caractère exceptionnel des lacs de lave

Par leurs caractéristiques physicochimiques particulières et leur rareté, les lacs de lave restent des phénomènes volcaniques mystérieux. En 1982, le célèbre volcanologue Haroun Tazieff a caractérisé deux types de lacs : les lacs de magma et les lacs de lave au sens strict. Ils se distinguent par leur processus de maintien de l’équilibre énergétique.

Les lacs de magma sont alimentés de fluide sursaturé en gaz à leur base. Ils sont le siège de mouvements convectifs et dégazent de façon superficielle en formant des fontaines de gaz. C’est le cas du lac sur l’île d’Ambrym du Vanuatu. Les lacs de lave au sens strict résultent de l’accumulation de coulées. Elles se déversent dans les bassins de l’appareil volcanique, comme un robinet emplit une baignoire. Le célèbre lac de lave du Nyiragongo est un de ceux-là.

L’étude des lacs de lave est multiple. Le lac de l’Erta Ale par exemple est situé deux kilomètres au-dessus de la chambre magmatique. Les volcanologues ont placé des micros au bord. Le son enregistré permet de mesurer la pression des gaz qui s’échappent de la chambre magmatique. La profondeur du conduit éruptif peut ainsi être déduite. À l’aide d’un télémètre, le niveau du lac peut également être mesuré. « En fait, on ne connaît pas grand-chose sur le fonctionnement d’un lac de lave. Ils ont plein de choses à nous apprendre », commentait Guy de Saint-Cyr pour FranceTV. 

---------------

Publiée toutes les deux semaines sur Futura-Sciences, la chronique L’extrême en vidéo décrypte des phénomènes naturels ou des exploits humains à couper le souffle. La nature déchaînée, mystérieuse ou étonnante, et les Hommes qui risquent leur vie pour l'explorer seront les thèmes de ces séquences spectaculaires que nous analyserons avec l'œil du scientifique.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires