Les astronomesastronomes de l'observatoire de la Côte d'Azur ont établi un modèle de la collision de deux astéroïdesastéroïdes. Résultat : un milliard de points. La société Taodyne, spécialisée dans les présentations en 3D, utilisant notamment le procédé d'alioscopie (inventé par le Français Pierre Allio), a été chargée de les représenter visuellement. Les scientifiques ont alors pu manipuler ce nuagenuage d'un milliard de points comme un objet, et voir ce qui n'apparaissait pas aussi distinctement dans leurs résultats : ces filaments de matièrematière qui se forment et se déforment. Ces structures, ressemblant à celles qui se manifestent lors des collisions de galaxiesgalaxies, ont servi à valider le modèle. © Futura-Sciences, Jean-Luc GoudetJean-Luc Goudet