L’évolution de la mémoire vive dynamique a accompagné les progrès de l’informatique à partir des années 1990. © Mark Schwettmann, Shutterstock

Tech

Dram

DéfinitionClassé sous :informatique , ordinateur , mémoire vive dynamique

La Dram (dynamic random access memory) ou mémoire vive dynamique est une mémoire de stockage informatique. Elle est dite volatile car, contrairement à la mémoire flash, elle perd ses données lorsqu'elle n'est plus alimentée.

Fonctionnement de la Dram et différence avec la Sram

Pour fonctionner, la Dram a besoin que la charge de ses condensateurs soit rafraîchie à des intervalles qui se comptent en millisecondes.

On la distingue de la Sram, la mémoire vive statique, qui est moins énergivore et plus rapide. Cependant, la Dram a l'avantage d'être moins chère et d'offrir une densité de stockage plus importante.

De la mémoire EDO à la DDR4 SDram

Il existe plusieurs types de Dram, en fonction des générations de processeurs qui se sont succédé. La première génération de processeur Pentium d'Intel, qui a accompagné l'avènement de l'informatique grand public, utilisait de la mémoire EDO (Extended Data Out). Vint ensuite la SDram (synchronous dynamic RAM) qui gérait à la fois la mémoire principale et la mémoire vidéo de la carte graphique. La génération des processeurs Pentium 3 et 4 vit l'arrivée de la DDR SDram (double data rate synchronous dynamic RAM) qui a doublé la largeur de la bande passante.

La capacité d'une mémoire DDR SDram est exprimée en mégaoctets par seconde avec une nomenclature commerciale de type DDR PCxxxx, les « x » représentant le taux de transfert : DDR PC1600, PC2100... jusqu'à PC 4800. Depuis l'an 2000 sont arrivées les DDR2, DDR 3 et DDR 4 SDram qui ont à chaque fois doublé le débit de données.

Cela vous intéressera aussi