Tech

DRam Box : IBM veut mettre la mémoire vive dehors

ActualitéClassé sous :informatique , RAM , DRAM

Avec la DRam Box, IBM propose un boîtier d'extension de mémoire vive que l'on pourrait déplacer et connecter sur différents PC. Intérêt ? Augmenter temporairement la mémoire d'un portable ou d'un PDA ou encore la partager entre plusieurs micros.

IBM n’a pas été prolixe en détails sur la DRam Box. Elle contient quatre emplacements pour des barrettes Dimm, un contrôleur et un connecteur spécial. Sur celui-ci, on branche un câble qui, à son autre extrémité, se branche sur l’un des connecteurs intern

Cette curiosité vient d'être présentée par IBM qui l'a baptisée DRam Box. Ce grand boîtier ne contient ni disque dur ni mémoire permanente mais seulement quatre slots pour barrettes de mémoire vive Dimm et un contrôleur. Il se relie au PC par un câble qui vient s'insérer dans l'un des connecteurs internes. Pour le processeur, la mémoire du boîtier est donc vue comme si elle était présente sur la carte mère.

D'après IBM, cette DRam Box serait commode pour augmenter facilement ou temporairement la quantité de mémoire vive sans pour autant devoir ouvrir l'ordinateur. Reste qu'il faut tout de même insérer la carte dans le boîtier, ce qui n'a pas l'air beaucoup plus facile, et il faudra bien ouvrir l'ordinateur pour connecter le boîtier ... IBM vise apparemment en premier lieu le marché des ordinateurs portables mais aussi des PDA.

Gonflage de mémoire provisoire

IBM imagine également cette boîte à mémoire partagée entre plusieurs ordinateurs. Un portable, un micro de bureau et un ordinateur de poche utilisés en alternance pourraient bénéficier des mêmes barrettes de DRam, ce qui amènerait dans ce cas une économie substantielle. Pour se lancer sur son portable dans un vol avec Flight Simulator 10 (exigent en mémoire), il suffira de brancher la DRam Box...

L'intérêt de cet objet hors norme apparaît plutôt limité mais IBM a déposé un brevet pour verrouiller son idée. Elle n'est pourtant pas nouvelle. Ce que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, c'est en effet qu'elle a déjà été exploitée. C'était en 1982. Sir Clive Sinclair, après le succès phénoménal (pour l'époque) du ZX 80 et du ZX 81 (des ordinateurs à 500 francs), avait produit le ZX Spectrum. Dans sa première version, la mémoire de 16 Ko pouvait être augmentée à 48 Ko par un boîtier externe...

Cela vous intéressera aussi