Minimaliste, le concept ID. Buggy s'inspire du Meyers Manx des années 1960. Ce dernier reposait sur un châssis de Coccinelle. Avec son propre concept de Buggy, Volkswagen en profite pour mettre en avant sa plateforme MEB qui équipera tous les véhicules électriques du groupe. © Volkswagen

Tech

ID. Buggy : Volkswagen ressuscite le buggy à la sauce électrique

ActualitéClassé sous :voiture électrique , VolksWagen I.D. , Volkswagen

Volkswagen dévoile son ID. Buggy, une voiture minimaliste électrique qui n'est qu'un prétexte pour mettre en avant sa plateforme MEB. Dans l'avenir, celle-ci viendra équiper toutes les voitures électriques du groupe.

Sur son stand du salon de Genève, Volkswagen va présenter un concept de buggy 100 % électrique qui n'est pas sans rappeler le fameux buggy Meyers Manx, le roi des plages californiennes des années 1960. Dénué de toit et de porte, l'ID. Buggy s'inspire de ce véhicule minimaliste. Il est épuré et n'est même pas doté d'un seul cadran. Seul un petit afficheur est présent au-dessus du volant. Biplace, l'auto peut être modulée pour ajouter deux places à l'arrière. Ses deux moteurs électriques lui permettraient d'atteindre les 100 km/h en un peu plus de sept secondes. Son autonomie théorique serait de 250 kilomètres.

En 1964, Bruce Meyers avait exploité le châssis de la Coccinelle pour son buggy Meyers Manx. C'est sur ce même principe que Volkswagen prend comme prétexte ce concept de buggy pour mettre en avant sa plateforme MEB (Modular Electric drive Matrix) prévue pour ses véhicules électriques. Avec elle, Volkswagen promet de rendre abordable les voitures électriques. Autrement dit, le constructeur compte renouer avec sa philosophie d'origine lorsqu'il a lancé la fameuse coccinelle qui avait pour vocation de devenir la « voiture du peuple ».

Dix millions de voitures électriques dotées du châssis MEB

Pour Volkswagen, la MEB est très importante dans l'histoire de la marque. Le constructeur explique même qu'elle rappelle la révolution du passage de la Coccinelle à la Golf. Avec cette plateforme MEB, qui sera produite sur son site de Zwickau, Volkswagen projette de commercialiser à terme 10 millions de véhicules électriques issus des différentes marques du groupe. Dès fin 2019, une citadine dotée de cette plateforme MEB viendra inaugurer la gamme électrique ID. de la marque. Par la suite, trois autres modèles sont programmés : un van baptisé ID. Buzz, un SUV, avec l'ID. Crozz et une berline luxueuse, l'ID. Vizzion.

Et ce n'est que le début, car le groupe automobile compte produire à l'horizon 2022 jusqu'à 27 modèles reposant sur cette même plateforme MEB. La production des pièces des moteurs électriques qui équiperont ce châssis est déjà en cours sur son site de Salzgitter. C'est également à cet endroit que seront conçus les modules de batterie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi