Le BMX électrique conçu par Shea Nyquist. © Shea Nyquist
Tech

Insolite : un BMX électrique à friction

ActualitéClassé sous :Vélo électrique , BMX électrique , batterie LiPo

Un ingénieur américain s'est amusé à équiper un BMX d'une propulsion électrique. Un projet un peu loufoque mais qui requiert une dose d'ingéniosité.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce vélo électrique gonflable tient dans un sac à dos  Qu’est-ce qui est plus compact et plus rapide à monter qu’un vélo pliable ? Un vélo gonflable qui pèse à peine 5 kilos roues et batterie comprise. Imaginé par l’université de Tokyo, il se range dans un sac à dos et se gonfle en 1 minute. 

Voici le genre de bricolage décalé et ingénieux dont nous raffolons à Futura. Shea Nyquist, un ingénieur en aérospatiale américain, s'est confectionné une version électrique d'un BMX pour s'offrir encore un peu plus de sensations fortes lorsqu'il fait ses figures acrobatiques dans les skatepark. Un joli défi technique étant donnée la taille réduite d'un cadre de BMX et la nécessité de trouver une bonne répartition des masses pour conserver au vélo toutes ses qualités dynamiques lors des figures aériennes.

Shea Nyquist a donc opté pour un montage sur mesure, avec deux petits moteurs électriques développant un total de 5 kW de puissance en crête. Ils sont synchronisés via une courroie dentée et montés sur une platine fixée à l'intérieur du triangle du cadre. Une position centrale qui évite de déséquilibrer le vélo. Du coup, pour la transmission, l'ingénieur a opté pour un astucieux mécanisme de friction sur la roue arrière grâce à un système de renvoi par courroie. Il explique que la puissance délivrée à la roue est de 7000 tr/mn.

Shea Nyquist détaille son travail pour réaliser cette transformation de son BMX électrique. © Shea Nyquist

Une autonomie dérisoire, mais…

Pour l'alimentation, ce sont deux batteries LiPo (lithium-polymère) de 5.000 mAh chacune qui ont été choisies pour leur rapport poids/puissance délivrée. Shea Nyquist indique que l'autonomie est d'environ cinq kilomètres, ce qui est évidemment dérisoire. Mais il faut garder à l'esprit que le BMX électrique est pensé pour arpenter les skate parks pour des sessions de quelques minutes et non pour se balader. L'accélération est contrôlée par une molette au guidon.

A en juger par la vidéo, le résultat est tout à fait convaincant. Ce BMX électrique semble avoir un couple d'enfer et de la puissance à revendre. Au compteur, on voit que la vitesse maximale grimpe à 38 km/h. Du beau boulot ! Shea Nyquist n'en est pas à son coup d'essai. Il travaille sur une moto électrique pour battre le record de vitesse sur terre. Son objectif est d'atteindre les 480 km/h cette année.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !