Tech

Panasonic développe une puce Wi-Gig de seulement 1 watt

ActualitéClassé sous :technologie , Panasonic , Watt

Panasonic vient de développer une puce sans fil autorisant un débit de 2,5 Gbits/s pour une consommation électrique de seulement 1 watt. Idéale pour être intégrée dans un smartphone ou une tablette, elle repose sur la norme Wi-Gig, parente du Wi-Fi. Malgré des débits élevés, le Wi-Gig souffre toutefois d'une portée très faible par rapport au Wi-Fi.

Minuscule, la puce Wi-Gi de Panasonic offre un débit de 2,5 Gigabits/s en ne nécessitant que 1 watt de puissance. © Panasonic

S'il ne sait pas vraiment encore comment l'intégrer dans un smartphone ou une tablette, le constructeur Panasonic vient de développer une puce sans fil qui offre un débit de 2,5 gigabits/s. En plus de cette prouesse, il faut ajouter un record, celui de la puce la plus économe en énergie avec moins de 1 watt de puissance. En raison de cette faible consommation,  elle se destine avant tout aux appareils mobiles et pourrait épauler ou remplacer le Wi-Fi. La technologie employée par Panasonic porte l'appellation de Wi-Gig.

Cette norme sans fil, appelée IEEE 802.11ad, émane du travail conjoint de deux associations de professionnels des réseaux, la Wireless Gigabit Alliance et la Wi-Fi Alliance. Elle pourrait compléter la prochaine évolution du Wi-Fi, le 802.11ac. Contrairement au Wi-Fi qui est limité à 150 Mbits/s pour le 802.11n, le Wi-Gig permet d'échanger des données jusqu'à un débit théorique maximum de 7 Gbits/s. Pour parvenir à ce résultat, la technologie emploie des bandes de fréquences élevées (60 GHz). 

Sur cette vidéo, Panasonic montre les possibilités qu'offre le Wi-Gig sur un appareil mobile. En raison de la faible portée des très hautes fréquences, les différents dispositifs doivent rester à proximité. © Panasonic via DiginfoNews/YouTube

Wi-Gig : très hautes fréquences et très faible portée

Les débits sont donc suffisamment élevés pour diffuser de la vidéo HD en streaming sans fil vers une TV HDMI, mais il reste un handicap de taille. Avec sa fréquence de 60 GHz, le Wi-Gig n'offre pas une portée très importante. Elle est limitée, tout au plus, à la moitié de la distance offerte par un dispositif Bluetooth. Soit entre 5 et 10 mètres. En cause : l'oxygène qui altère les signaux très haute fréquence. La prochaine prouesse sera donc de contourner ce problème, qui représente un puissant frein pour le Wi-Gig, par rapport au Wi-Fi.

En attendant, la puce de Panasonic permet une plage d'utilisation suffisamment conséquente lorsque deux dispositifs restent à quelques mètres de distance. En plus de cette norme, c'est sa consommation électrique qui est impressionnante. Ne réclamant qu'un watt, elle convient donc bien pour un smartphone ou une tablette. Une véritable prouesse qui lui confère la palme de la puce sans fil la moins énergivore. À ce niveau de consommation, le débit est toutefois limité à 2,5 Gbits/s, ce qui est déjà énorme pour du sans-fil. À titre d'exemple, Panasonic a annoncé que le transfert de 30 minutes de vidéo en haute définition prend moins de 10 secondes avec sa puce ! Pour le reste, le constructeur reste avare sur les données techniques, ainsi que l'éventuelle mise à disposition de cette puce « magique » sur le marché.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi