Du pilotage d’un avion à l’intervention médicale d’urgence en passant par la Formule 1, les simulateurs exposés au sixième Mondial de la simulation qui se tient ce week-end au musée de l’Air et de l’espace du Bourget laissent explorer de nombreux domaines.
Cela vous intéressera aussi

Samedi et dimanche, on pourra piloter au Musée de l’air et de l’espace, situé sur l'aéroport du Bourget, au nord de Paris. Piloter des avions, bien sûr, mais aussi des hélicoptèreshélicoptères, des planeursplaneurs, des Formule 1 ou des trains miniatures.

La simulation permet aussi de se retrouver à la barre d'un voilier ou dans une antenne médicale qui doit enchaîner les opérations d'urgence. De nombreux professionnels montreront leurs réalisations, qui bien souvent, n'ont rien de ludique.

À l'origine, ce salon de la simulation concernait d'abord l'aéronautique mais le domaine s'est très largement étendu. Voilà pourquoi la chirurgiechirurgie et le ferroviaire ont fait leur entrée au Musée de l'airair et de l'espace.

Les avions y auront tout de même une belle part et notamment les avions anciens, ceux qui ne volent plus ou si peu, mais que l'on peut encore piloter grâce aux simulateurs. C'est le cas par exemple des Dassault Étendard IV M et Mystère IV A, dont parle Catherine Maunoury, directrice du musée et qui considère que la simulation est aussi une manière de conserver le patrimoine.