Tech

Windows, son nom est personne

ActualitéClassé sous :Tech

La vie est pleine de surprises. Lindows, société éditrice d'une distribution Gnu/Linux, adoucie au jus de Windows, a eu la chance de survivre à la charge que Microsoft lui avait réservée à la fin de l'année 2001.
Le géant des logiciels déclarait Lindows sonnait trop comme Windows. La similitude des noms n'était pas fortuite, soyons en sûrs, mais la justice a décidé que le mot "Windows", qui est une marqué déposée de Microsoft depuis 1995, est un mot d'usage courant. Elle a donc donné justice à la jeune entreprise.

Et si le nom de Windows disparaissait ?

Et justement, Lindows, fort d'une certaine réputation (et des millions gagnés par son fondateur Michael Robertson qui revendit son MP3.com à J6M au plus fort de sa valeur) attaque Microsoft à son tour pour faire invalider la marqué déposée Windows. L'incroyable se produit.

Si l'armada d'avocats de Microsoft attend les événements de pied ferme, ceux de Lindows ont peut-être trouvé l'endroit où appuyer pour faire mal. En effet, Microsoft avait produit une demande de dépôt de marque en 1993 pour son Windows.
Le United States Patent and Trademark Office (USPTO) avait refusé. Deux ans plus tard, Microsoft revenait à la charge et sa demande était reçue favorablement cette fois, sans que l'USPTO ne justifie son changement de point de vue.

C'est sur ce point particulièrement étrange, qui fait penser que Microsoft a pu faire pression pour obtenir cette marque, que Lindows va jouer son va-tout.

En tout cas, même si les probabilités sont assez réduites, la perte de cette marque déposée serait une véritable catastrophe pour Microsoft, puisqu'elle lui garantit une solide part de ses revenus.
Lindows pourrait réussir à ébranler Microsoft là où le procès pour monopole n'a pas réussi. Voilà qui fait de cette affaire, un centre d'attention inespéré pour Lindows et non-désiré pour Microsoft.

Cela vous intéressera aussi