Tech

Un nano-transistor biologique

ActualitéClassé sous :Tech , nanotechnologie , biotechnologie

Nanotubes de carbone collés au bout d'une pointe de tungstène. Image de C. Journet et P. Vincent. (CNRS)

Des scientifiques du Technion-Israel Institute of Technology sont parvenus à fabriquer un transistor étonnant, en combinant de l'ADN et des nanotubes de carbone.

Les nanotubes, connus pour leurs propriétés extraordinaires, ont été "incorporés" sur l'hélice d'ADN provenant d'une bactérie, transformant la molécule biologique en un composant conducteur. Le tout se comporte comme un minuscule transistor (un "nano-sistor" ?) lorsqu'un courant électrique lui est appliqué. L'un des intérêts de cette première mondiale résulte de l'auto-assemblage des nanotubes sur l'ADN, qui vont se "brancher" d'eux-mêmes sur la molécule, laissant entrevoir la création semi-automatisée de composants électro-biologiques très complexes, impossibles à fabriquer "manuellement".

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi