Tech

BitTorrent : 3 mois de prison pour le pirate hongkongais

ActualitéClassé sous :Tech , BitTorrent , pirate

-

 Coupable de diffusion illégale de films sous copyright par le biais de BitTorrent, le 'hacker' hongkongais échappe à la peine maximum mais pas à la prison. Identifié en avril dernier après avoir mis à disposition sur le Net trois blockbusters, "Daredevil", "Red Planet", "Miss Congeniality", Chan Nai-ming, 38 ans, a été condamné lundi par un tribunal de Hong Kong à trois mois d'emprisonnement.

BitTorrent : 3 mois de prison pour le pirate hongkongais

Le "pirate" a échappé à la peine maximum, à savoir 4 ans d'emprisonnement assortis d'une "lourde" amende. Quoi qu'il en soit, celui-ci avait plaidé non coupable, et a choisi de faire appel de la décision de justice rendue le 7 novembre 2005.

Première action de cette ampleur à Hong Kong - territoire rétrocédé à la Chine en 1997 - ce procès aurait influencé la chute du piratage. C'est en tout cas le message du secrétariat hongkongais au commerce, à l'industrie et à la technologie de Hong Kong. Depuis l'arrestation de Chan Nai-ming, les échanges illégaux de fichiers par le biais du P2P auraient chuté de 80% sur le territoire.

Un rêve pour l'industrie cinématographique ? Il y a près d'un an, la Motion Picture Association of America (MPAA) a lancé son offensive contre les administrateurs de réseaux décentralisés utilisant BiTtorrent, protocole P2P de partage de fichiers.

Des actions en justice ont été menées aux Etats-Unis, des sites tels que Suprnova.org et Lokitorrent.com ont été dans l'obligation de fermer.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi