Équipé d’un jetpack, le robot iCub devient iRonCub, un robot volant pour les opérations de secours. © Institut italien de technologie
Tech

Ce robot humanoïde pourra voler comme Iron Man

ActualitéClassé sous :robotique , Robot bipède , robot volant

Des chercheurs italiens travaillent actuellement sur un robot humanoïde doté d'un jetpack. Il devrait bientôt effectuer son premier vol comme Iron Man et pourrait à terme intervenir sur les lieux de catastrophe.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : pourquoi construire des robots humanoïdes ?  L’androïde est sans doute le type de robot le plus complexe sur le plan mécanique. Futura-Sciences a interrogé Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (Institut de l’internet et du multimédia) afin de comprendre pourquoi il incarne le pinacle de la robotique. 

Les drones volants sont de plus en plus utilisés sur les sites de catastrophe, et offrent de nouveaux outils pour étudier la scène. Toutefois, s'ils peuvent accéder à des zones hors d'atteinte pour les êtres humains, ils n'ont pas la force nécessaire pour agir sur le terrain. C'est pour cela que les robots humanoïdes volants sont si intéressants. Il existe déjà plusieurs modèles bipèdes volants, comme Leonardo ou encore le Jet-HR2.

Toutefois, des chercheurs de l'Institut italien de technologie ont pris une approche très différente. Plutôt que de construire un robot avec des hélices, ils ont ajouté un jetpack à un robot existant. Ils ont pris comme cobaye le iCub, un petit robot déjà très complet utilisé dans la recherche. Ils lui ont ajouté quatre réacteurs afin de le transformer en iRonCub, le robot qui pourra voler comme Iron Man.

Les chercheurs expliquent leur recherche et montrent le robot iRonCub. © Institut italien de technologie

Décollage imminent

Dans leur article publié dans la revue IEEE Robotics and Automation Letters, ils indiquent avoir créé iRonCub pour évaluer leurs algorithmes de vol, très théoriques. Le robot est posé sur des balances afin de pouvoir mesurer la poussée. La prochaine étape sera le décollage. Comparé aux autres robots volants, iRonCub sera beaucoup moins sensible au vent pour se déplacer, et pourra se poser pour interagir avec tous les objets comme un être humain.

Même si iRonCub ne vole pas encore complètement, les chercheurs peuvent utiliser les données collectées pour perfectionner le jetpack. Selon eux, cela pourrait déboucher sur le long terme à des exosquelettes motorisés volants pour les êtres humains.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !