Jamais un drone multirotor n’est allé aussi haut. Ce Mavic Pro est parvenu à atteindre une altitude de 8.625 mètres dans l’Everest. © Taric GOK, Fotolia

Tech

Premier survol en drone de l'Everest

ActualitéClassé sous :Drone , Everest , camp de base de l’Everest

Pour la première fois une équipe d'alpinistes a filmé le sommet de l'Everest avec un petit drone multirotor dans le cadre d'un documentaire pour National Geographic.

Voici le drone multirotor le plus haut du monde ! Ce qui semble être un Mavic Pro de la marque DJI a évolué jusqu'à 28.300 pieds, c'est-à-dire environ 8.625 mètres d'altitude à proximité du sommet de l'Everest qui culmine à un peu plus de 8.840 mètres.

Ce vol a été réalisé par une équipe du National Geographic dans le cadre d'un film documentaire sur les traces de l'expédition britannique tragique de 1924 durant laquelle les alpinistes George Mallory et Andrew Irvine ont disparu. Cette expédition fut la troisième tentative pour accéder au sommet de l'Everest. Personne ne sait si les deux aventuriers sont parvenus en haut de la montagne. Il a fallu attendre le 29 mai 1953 pour que les alpinistes John Hunt, Edmund Hillary et le Sherpa Tensing Norgay parviennent officiellement à valider cet exploit.

Tournées vraisemblablement par un drone DJI Mavic Pro, les images des alpinistes sont aussi impressionnantes qu’inquiétantes. © National Geographic

Un drone sur le « Toit du monde »

Dirigée par l'escaladeur Mark Synnott et l'alpiniste Renan Ozturk, l'équipe a suivi les traces de l'expédition tristement célèbre de 1924. En 1999, le corps de George Mallory a été retrouvé à une hauteur de 8.155 mètres, et avec ce documentaire, l'équipe cherchait à localiser les restes de son compagnon d'infortune Irvine. La vidéo diffusée par les aventuriers montre comment le drone est utilisé pour observer le terrain et estimer sa dangerosité avant de se risquer à l'ascension.

Les images inédites montrent le paysage majestueux et inquiétant du mont, ainsi que des panoramas du sommet. Sans doute en raison du froid, le drone a été piloté à partir de l'écran du retour vidéo de la télécommande à l'intérieur de la tente des alpinistes. L'équipe n'a pas précisé la durée du vol, mais il y a fort à parier qu'en raison du froid et du vent, la batterie n'a pas pu animer bien longtemps les rotors à plein régime. Ce n'est pas la première fois qu'un drone survole l'Everest. En 2017, une équipe russe avait déjà réalisé cet exploit avec un drone aile-volante de grande envergure.

Pour en savoir plus sur les découvertes de l'équipe, le film documentaire baptisé Lost on Everest est présenté ce jour même sur National Geographic.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !