Le X-61 Gremlin fait partie d’un programme expérimental de la Darpa. © Darpa
Tech

Ce drone peut être ravitaillé et attrapé en plein vol

ActualitéClassé sous :drone , DARPA , Gremlin

Faire voler un drone éternellement c'est possible en le ravitaillant en l'air. C'est l'expérience qu'a menée la Darpa avec son programme Gremlins. Le drone peut aussi être récupéré en vol par l'avion-cargo.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Record du monde : 1.374 drones font le show en Chine  Avec plus de 1.300 drones engagés dans une chorégraphie aérienne, Ehang, fabricant chinois, a battu le record du genre le premier mai 2018. Derrière tous ces plans de vols, un seul ordinateur a défini les positions et les déplacements, qui devaient se faire avec une précision à mesurer en centimètres. 

Plus besoin d'arrêt au stand pour faire le plein pour le drone expérimental X-61 Gremlin de la Darpa. Le mois dernier, des tests de ravitaillement en vol ont été effectués avec succès par l'agence de recherche de l'armée américaine avec un avion-cargo Lockheed C-130. Sur une vidéo publiée par la Darpa, on peut voir le drone s'associer à un module accroché à un câble pour le ravitailler.

Le ravitaillement en vol est loin d'être une nouveauté, dès la moitié des années 1930 cette manœuvre existait déjà. Un procédé qui vient augmenter de façon avantageuse le rayon d'action d'avions de chasse qui seraient inutilisables autrement. Dans le cas d'un drone, l'aéronef n'est pas limité par la fatigue du pilote. La seule contrainte du drone reste sa capacité d'emport en carburant et un MQ-9 Reaper de General Atomics, par exemple, peut rester en l'air plus de 24 heures. Avec des ravitaillements en vol, il pourrait poursuivre une mission de surveillance sans discontinuer durant des mois. Mais réaliser ce ravitaillement en vol sur un drone n'est pas une mince affaire.

Sur cette vidéo, le système de ravitaillement en vol permet aussi de ramener le drone pour l’accrocher au C-130 et l’embarquer dans la soute du cargo. © Darpa

Accélérer les opérations de maintenance

Côté optimisation de la durée du vol ce n'est pas tout, puisque avec son programme Gremlins, la Darpa souhaite pouvoir lancer un drone des airs via un avion-cargo pour le rapprocher le plus possible de sa zone d'action et économiser ses réserves de carburant. En cas de soucis, ou pour effectuer une opération de maintenance, ce système qui sert également au ravitaillement peut aussi être utilisé pour intercepter le drone et le récupérer en vol. Dans ce cas, le câble se rétracte pour rapprocher le drone et l'accrocher à un support sous l'arrière de l'avion. C'est ainsi que le C-130 de la Darpa a collecté un X-61 pour le ramener jusqu'à une base pour sa maintenance. Après 24 heures, il a pu reprendre son envol. La Darpa souligne que la récupération d'un drone en vol n'est pas simple. Ainsi, lors des essais, un X-61 a été détruit.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !