Sciences

Gregor Mendel

20 juillet 1822 - 6 janvier 1884

Moine et chercheur

Classé sous :Sciences , mendel , loi de Mendel

Biographie

Gregor Johann Mendel était un moine augustin catholique, connu pour ses travaux sur la génétique en utilisant les pois. Mendel a réussi à élucider comment les caractéristiques génétiques étaient transmises des parents aux enfants à une époque où l'on ne connaissait pas la division cellulaire ni la structure de l'ADN. Malheureusement, les travaux de Mendel n'ont pas été reconnus de son vivant, mais ses résultats ont sans aucun doute été essentiels au développement de la génétique dans le monde.

Jeunesse et études de Gregor Mendel

Johann Mendel est né le 20 juillet 1822 en Moravie, qui faisait alors partie de l'Empire austro-hongrois et a ensuite été intégrée à la République tchèque. Fils d'un couple de fermiers, Mendel n'a pas eu une vie de grand luxe et sa famille disposait de peu de ressources à investir dans son éducation. À l'âge de 21 ans, il entre au monastère de l'ordre de Saint-Augustin dans la ville de Brunn (aujourd'hui appelée Brno) afin d'obtenir les bases adéquates pour poursuivre ses études. C'est dans ce monastère que Johann a été baptisé sous le nom de Gregor.

Au monastère, Mendel a mené une série d'activités éducatives et a eu accès à une grande quantité de livres de la bibliothèque locale. Le naturaliste et abbé Franz Cyril Napp est son mentor pendant cette période et, en 1851, il décide d'envoyer son élève faire un stage de deux ans à l'université de Vienne, où il étudie la physique, les mathématiques et l'histoire naturelle. Sans aucun doute, ce stage a été essentiel pour le développement de ses œuvres, puisqu'il a pu élargir ses connaissances en matière d'expérimentation et de mathématiques.

Lorsque Mendel revient à Brunn, il enseigne dans une école locale et, grâce à Napp, qui construit une grande serre, il poursuit ses études commencées à Vienne. 

Recherche sur les pois

Le travail de Mendel le plus important et qui a garanti sa reconnaissance, est l'étude réalisée sur les pois. Ses résultats ont été présentés en deux séances à la Société d'histoire naturelle de Brunn, en 1865.

Bien qu'il s'agisse d'un ouvrage largement connu de nos jours, sa reconnaissance n'a eu lieu que 35 ans après sa publication, lorsque des chercheurs européens (Hugo de Vries, Carl Correns et Erich Tschermak-Seysenegg) ont redécouvert l'étude de manière indépendante en recherchant dans les bibliographies les éléments susceptibles d'étayer leurs propres idées sur l'hérédité. Mendel a même envoyé ses travaux à plusieurs de ses pairs, dont Charles Darwin, mais n'a reçu aucune attention. Mendel est mort le 6 janvier 1884, avant d'avoir reçu la reconnaissance qui lui était due.

Dans le monastère où il vivait, Mendel a mené ses célèbres études sur les pois, qui ont duré environ sept ans.

Dans ses travaux, le chercheur a analysé sept caractéristiques de la plante : la forme des graines, leur couleur, la forme des gousses, leur couleur, la hauteur de la plante, la couleur des fleurs et la position des fleurs sur la plante. Mendel a effectué des croisements et a analysé la progéniture très soigneusement et selon des critères scientifiques. Il a également analysé ses résultats de manière mathématique, à une époque où cette association entre les mathématiques et la biologie n'était pas courante.

Les lois de Mendel 

À son époque, on ne connaissait pas les processus tels que la méiose et la mitose, l'ADN et les chromosomes, et il a cependant pu comprendre qu'il existait des facteurs garantissant l'hérédité, même sans connaître ces processus. 

  1. La première loi de Mendel ou loi de la ségrégation des facteurs : chaque caractère est déterminé par une paire de facteurs qui se ségrègent lors de la formation des gamètes, dans lesquels ils se présentent en une seule dose.
  2. La deuxième loi de Mendel ou loi de la ségrégation indépendante : les facteurs déterminant les différents caractères sont distribués indépendamment aux gamètes et se combinent au hasard.