Cela vous intéressera aussi

Nom donné (en 2000) à une discipline cherchant à tirer profit de l'interaction résonante obtenue dans certaines conditions entre un rayonnement électromagnétique (lumineux notamment) et les électronsélectrons libres à l'interface entre un métalmétal et un matériau diélectriquediélectrique (airair ou verre par exemple). Cette interaction génère des ondes de densité d'électrons, se comportant comme des vaguesvagues et appelées plasmonsplasmons ou plasmons de surface.

La plasmonique est créditée de nombreuses applicationsapplications potentielles. En donnant un moyen inédit pour contrôler le comportement de la lumièrelumière, elle pourrait améliorer la résolutionrésolution des microscopesmicroscopes ou augmenter le rendement des diodes électroluminescentesdiodes électroluminescentes. En électronique, elle pourrait conduire à des dispositifs efficaces de couplages entre signaux optiques et des électrique (domaine de l'opto-électronique).

En mai 2007, une équipe de l'université canadienne d'Aberta (Abdulhakem Elezzabi, K. J. Chau et Mark Johnson) a créé un dispositif plasmonique commandé par un système spintroniquespintronique (qui utilise la transmission du spinspin des électrons).