Cela vous intéressera aussi

L'interaction forte est, avec l'interaction électromagnétique et l'interaction faibleinteraction faible, l'une des forces décrites par le modèle standard de la physique des particules.

L'interaction forte n'agit que sur les quarksquarks, qui d'ailleurs se définissent comme des particules sensibles à l'interaction forte.

L'interaction forte et le noyau des atomes

Cette force agit naturellement aussi sur des particules composées de quarks comme les protonsprotons et les neutronsneutrons. Pour les spécialistes de la physiquephysique nucléaire, l'interaction forte désigne donc la force responsable de la cohésion des noyaux atomiques. Sans interaction forte, le noyau des atomesatomes cèderait à la répulsion électrostatiqueélectrostatique des protons entre eux.

À l'instar de la charge électrique portée par les particules sensibles à la force électromagnétique, les quarks portent des charges de couleurcouleur. C'est pourquoi on qualifie parfois l'interaction forte de « force de couleur ».

L'interaction forte, une force attractive

L'intensité de la force électromagnétique et de la force de gravitation diminue avec la distance. L'interaction forte, quant à elle, augmente avec la distance. Ainsi, une énergieénergie infinie serait nécessaire pour séparer totalement deux quarks, qui n'ont par conséquent pas d'existence indépendante et restent confinés au sein de hadronshadrons.

Interaction forte et énergie nucléaire

L'interaction forte est également responsable des réactions nucléaires qui ont lieu au cœur des étoilesétoiles, notamment de la transformation d'hydrogènehydrogène en héliumhélium. C'est donc un peu grâce à elle que le Soleil brille.