New Horizons résout un premier mystère sur l'astéroïde Ultima Thulé !

Classé sous :New Horizons , Ultima Thule , astéroïde

Il fallait se lever de bonne heure le matin du jour de l'An pour assister au survol historique du plus lointain corps céleste jamais visité par une sonde spatiale ! À 6 h 33, heure de Paris, New Horizons a frôlé l'astéroïde Ultima Thulé, situé aux confins du Système solaire, dans la ceinture de Kuiper, à 6,6 milliards de kilomètres de la Terre. En prime, la sonde de la Nasa apporte déjà une réponse à un premier mystère qui avait laissé pantois les scientifiques de la mission il y a quelques jours.

Les images d'Ultima Thulé prises par New Horizons le 31 décembre pendant sa phase d'approche montrent, comme attendu, un objet semblable à une « quille de bowling ». Cette forme irrégulière, combinée à la rotation de l'astéroïde sur lui-même, doit créer une « courbe de lumière », c'est-à-dire des variations d'intensité de la luminosité mesurée. Aucun signe de cette courbe, cependant, n'avait été observé dans les données de la sonde (voir article ci-dessous). On sait maintenant pourquoi : « l'axe de rotation d'Ultima Thulé est pointé approximativement en direction de New Horizons », annonce-t-on dans un communiqué. Aux yeux de la sonde, l'astéroïde conserve donc globalement la même apparence malgré sa rotation.

À gauche, image composite de l'astéroïde Ultima Thulé réalisée à partir de deux images prises par l'instrument Long-Range Reconnaissance Imager (LORRI) de New Horizons le 31 décembre 2018. À droite, une vue d'artiste de l'apparence possible de l'astéroïde avec son axe de rotation, en rouge. © Nasa/JHUAPL/SwRI/James Tuttle Keane
La lumière de l'astéroïde Ultima Thulé ne correspond pas à sa forme irrégulière. Un mystère que la sonde New Horizons vient de résoudre à l'occasion d'un survol historique effectué le 1er janvier 2019. © Steve Gribben/Nasa/JHUAPL/SwRl
Pour en savoir plus

New Horizons détecte une étrange lumière émanant de l'astéroïde Ultima Thulé

Publié le 26/12/2018

Un premier mystère déroute les scientifiques de la mission New Horizons, à quelques jours de son survol historique d'Ultima Thulé. La luminosité de cet astéroïde en forme de cacahuète rappelle celle d'une sphère. « C'est vraiment une énigme », confie le responsable Alan Stern dans un communiqué.

Ultima Thulé vu le 2 décembre 2018 par la sonde New Horizons à une distance de 38,7 millions de kilomètres. L'image de droite correspond au grossissement du carré jaune. Les étoiles en arrière-plan ont été supprimées. Cet objet de la ceinture de Kuiper, aussi désigné 2014 MU69, deviendra le plus lointain objet jamais visité par une sonde. © Nasa/JHUAPL/SwRI

Le passage de cet objet devant de lointaines étoiles (occultations stellaires) en 2017 avait révélé une forme allongée, voire un système binaire composé de deux corps en orbite rapprochée. Cependant, la luminosité d'Ultima Thulé, mesurée par New Horizons durant les trois derniers mois, est relativement constante, semblable à celle d'un objet sphérique, contrairement à la « courbe de lumière » attendue par les scientifiques, marquée par des variations dues à la forme irrégulière et la rotation de l'astéroïde lui-même.

Ultima Thulé devient de plus en plus nette dans le viseur de New Horizons tandis que la sonde se rapproche de sa cible. Images prises par l'instrument Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) entre septembre et décembre 2018. © Nasa/JHUAPL/SwRl/Henry Throop

Plusieurs explications ont été avancées : l'axe de rotation d'Ultima Thulé pourrait être orienté pile-poil en direction de la sonde, ou l'astéroïde est peut-être « entouré d'un nuage de poussière », ou encore de « plusieurs petites lunes », ce qui serait sans précédent dans notre système solaire. Réponse très bientôt puisque New Horizons frôlera Ultima Thulé le jour de l'An.