Cela s'est passé très tôt, vers 4 heures du matin ! Le petit robotrobot franco-allemand Mascot s'est séparé de la sonde HayabusaHayabusa 2 et a atterri sans encombres (après quelques rebonds) sur l'astéroïdeastéroïde Ryugu, où l'attendent ses deux prédécesseurs, les rovers Minerva-II. Comme eux, il nous régale avec une image d'un autre monde, celle du sol sombre et rocheux de RyuguRyugu, prise lors de sa descente. Et comme eux, il se prépare à explorer l'astéroïde par petits bonds, en tirant parti de la faible gravitégravité.

De la taille d'une boîte de chaussures, le robot Mascot, issu d'une collaboration entre le CnesCnes et le Centre spatial allemand, doit étudier la composition minéralogique de l'astéroïde. Une mission scientifique qu'il accomplira en 12 à 15 heures, c'est-à-dire jusqu'à ce que sa batterie tombe à plat. Il appartiendra ensuite aux chercheurs d'analyser les données que le petit robot, actuellement à plus de 300 millions de kilomètres de nous, aura renvoyé vers la TerreTerre.