Rare découverte d'un masque de pierre porté durant les rituels il y a 9.000 ans

Classé sous :archéologie , masque de pierre , rituel

L'autorité des antiquités d'Israël (AAI) vient de dévoiler un masque rare et raffiné, fait de grès rose et jaune, datant du Néolithique, qui a été découvert en début d'année en Cisjordanie, à l'est de la ville d'Hébron. « Découvrir un masque en pierre avec un tel niveau de finition est très excitant. La pierre a été complètement polie, les détails sont parfaits et symétriques. Il comporte un nez remarquable et une bouche avec des dents bien visibles », s'enthousiasme Ronit Lupu, archéologue de l'AAI. C'est le quinzième masque de ce type connu au monde et seulement le deuxième dont on connaît la provenance.

Ce masque de pierre vieux de 9.000 ans était un objet de rituel. C'est une perle rare, car il fait partie d'une petite collection comptant seulement 15 masques répartis à travers le globe. © Clara Amit, Israel Antiquities Authority

Selon Ronit Lupu, le masque vieux de 9.000 ans aurait été porté à l'occasion de cérémonies rituelles rendant hommage aux ancêtres, dans les sociétés néolithiques qui commençaient à développer l'agriculture. « Les masques de pierre sont liés à la révolution agricole », explique Omry Barzilai de l'AAI. « Le passage d'une économie basée sur la chasse et la cueillette à l'agriculture et la domestication des plantes et d'animaux s'est accompagné d'un changement de structure sociale et d'une augmentation prononcée des activités rituelles et religieuses. » Les masques, les statuettes et les moulages de crânes font partie des artefacts associés à ces pratiques.

Un masque rare et ancien, datant du Néolithique, a été découvert en Cisjordanie en début d'année. © Antiquities Theft Prevention Unit, Israel Antiquities Authority

Un masque rare et ancien, datant du Néolithique, a été découvert en Cisjordanie en début d'année. © Antiquities Theft Prevention Unit, Israel Antiquities Authority