Sciences

Neiges lourdes sur Venus

ActualitéClassé sous :Univers , Vénus , Magellan

Une nouvelle recherche semble répondre à une question ancienne : quelle est la consistance de la neige métallique qui crée des points lumineux sur Venus?

La planète Vénus (visible et radar), crédits: NASA Magellan

En 1995, l'analyse de l'énorme quantité de données envoyées par la sonde Magellan (NASA) a révélé d'étranges reflets lumineux. Ces reflets ont été détectés sur des montagnes vénusiennes grâce à un procédé d'imagerie radar utilisé pour la cartographie.
Les scientifiques avaient conclu que ce phénomène était dû à de la neige contenant des substances métalliques. Seulement quelques millimètres de cette neige recouvraient les montagnes de Venus.

Cependant, la composition chimique de cette neige étrange était restée inconnue.
De nouveaux calculs ont permis d'en savoir plus.
Selon des chercheurs de l'Université de St Louis (Washington, Etats-Unis d'Amérique), cette neige serait composée de sulfates de plomb et de bismuth.

Vénus est beaucoup plus chaude que la Terre, la neige y est cependant produite selon le même processus. Comme sur la Terre, la température diminue avec l'altitude.
Venus comporte des montagnes comparables à celles de la terre ; la différence de température y est telle que le processus de condensation y est possible.

Dans l'éventualité de l'approbation par la NASA d'une mission qui ramènerait des échantillons vénusiens, les sulfates de plomb et de bismuth pourraient être utilisés pour dater la création de Venus.

Cela vous intéressera aussi