Sciences

Un nouvel explosif "sans plomb"

ActualitéClassé sous :recherche , Proceedings of the National Academy of Science , explosif primaire

-

Dans l'édition courante des Proceedings of the National Academy of Science, des chercheurs américains relatent leur conception d'un nouveau type d'explosif primaire sans plomb qu'ils annoncent - toutes proportions gardées - comme "plus respectueux de l'environnement".

L'équipe de My Hang Huynh a annoncé avoir mis au point des "substances chimiques vertes", qui pourraient selon eux remplacer avantageusement les explosifs primaires au plomb. Les explosifs primaires, ou "explosifs d'amorçage", que l'on trouve dans les amorces de cartouche comme dans les missiles balistiques, servent à induire les détonations ou les déflagrations d'autres explosifs. Même en petite quantité, ils détonent sous l'action d'une flamme, d'une friction ou d'un léger choc.

Des études ont montré que les explosifs primaires sont nocifs pour l'Homme et l'environnement. En 1991, l'une d'elle avait même estimé que, au FBI, les employés chargés de la maintenance des armes avaient un taux de plomb dans le sang dix fois supérieur au seuil de sécurité.

Depuis longtemps, les chimistes s'emploient à rechercher des solutions de remplacement respectant les critères de stabilité et de sensibilité nécessaires. Dans l'édition courante des Proceedings of the National Academy of Science, l'équipe de My Hang Huynh annonce être parvenue à développer un explosif sans plomb, en ajustant la distribution des charges dans des molécules de nitrotetrazole.

Selon My Hang Huynh, ce nouvel explosif sans plomb est plus respectueux de l'environnement, mais ne peut remplir son office que lorsqu'il est sec. En effet, une fois humide, il perd une grande partie de sa sensibilité. Si certains y voient un inconvénient, ce n'est pas le cas de My Hang Huynh, qui argue de la plus grande sécurité de cet explosif lors des processus de fabrication et de stockage.

Un avantage certain, étant donné que les risques liés à la production d'explosifs primaires sont si élevés que les Etats-Unis et l'Angleterre préfèrent les importer plutôt que de les fabriquer sur leur propre territoire...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi