Sciences

Morbihan : Un champ de menhirs mis au jour à Belz

ActualitéClassé sous :recherche , menhir , morbihan

L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a annoncé la semaine dernière la mise au jour d'une cinquantaine de menhirs sur la commune de Belz, dans le Morbihan, non loin des célèbres sites de Carnac. En raison des enjeux scientifiques et patrimoniaux de cette découverte, le ministre de la Culture et de la Communication a d'ores et déjà prononcé une instance de classement au titre de monuments historiques...

La commune de Belz, dans le Morbihan, vue du ciel (Crédits : Géoportail/IGN)

C'est en menant une fouille préventive de 3000 mètres carré sur la commune de Belz, à l'endroit où un nouveau lotissement devait sortir de terre, qu'une équipe de l'Inrap diligentée par la Direction régionale des affaires culturelles a mis au jour une grande quantité de vestiges, dont une cinquantaine de blocs de granit allant de 80 centimètres à deux mètres de long, un réseau de fossés, des fondations de murs, des fosses et des semis de petites pierres.

L'équipe a découvert sur le même site des silex taillés et des tessons de céramiques qui correspondraient à deux occupations humaines distinctes, l'une datant du second millénaire avant notre ère (Néolithique récent), l'autre du Moyen Âge.

Vue du site en cours de fouille (Crédits : H. Paitier/Inrap)

Certains menhirs gisent à terre, intacts, tandis que d'autres ont clairement été débités. D'après l'Inrap, les mégalithes auraient été mis à bas dès le Néolithique - peut-être par iconoclasme - avant que, au Moyen Âge, l'exploitation agricole des terres n'entraîne le débitage et l'utilisation des blocs résultants.

Vue zénithale d'un bloc et d'éclats de débitage (Crédits : H. Paitier/Inrap)

Etant donnée l'importance que revêt cette découverte, tant du point de vue du patrimoine que de la science, le site est actuellement en instance de classement au titre des monuments historiques.

Cela vous intéressera aussi