Sciences

La bio-défense au premier plan

ActualitéClassé sous :physique

-

Le General Accounting Office (GAO) a publié le mois dernier les chiffres du financement annuel de la recherche contre le bio-terrorisme pour chaque agence fédérale. Ainsi le Département de l'Energie (DoE) y a consacré 39,6 millions de dollars, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) 46,6 millions de dollars, les National Institutes of Health (NIH) 49,7 millions de dollars, et la Defense Advance Research Projects Agency (DARPA) 166,8 millions de dollars. Actuellement, cette dernière finance en particulier un projet mené par une équipe de l'Université du Montana qui élève des abeilles sensibles à certains produits chimiques ou biologiques.
Un autre projet, développé par des chercheurs de l'Université de Californie, a permis de concevoir un capteur constitué de cellules nerveuses de rat et d'un microprocesseur et capable de détecter des substances nocives. D'autres projets visent a mettre au point des traitements polyvalents contre une attaque microbienne. Des biologistes de l'Université du Michigan ont concu une solution à base de gouttelettes d'huile de soja en suspension dans l'eau et d'un détergent qui, utilisée notamment sur la peau et dans les conduits nasaux, permet de détruire d'éventuels microbes.

Sources : Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT, http://www.adit.fr) - Abonnement gratuit sur le site

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi