Jupiter et ses quatre plus grandes lunes. La plus éloignée, à droite, est Callisto. Vous pouvez voir les satellites galiléens avec une pare de jumelles. Avec une lunette ou un télescope, sans grossissement important, vous pouvez admirer les bandes équatoriales de la géante gazeuse et aussi sa Grande tache rouge. © David Hajnal, Adobe Stock
Sciences

Io, Europe, Ganymède et Callisto, les 4 plus grandes lunes de Jupiter

ActualitéClassé sous :Lunes galiléennes , Jupiter , Callisto

-

[EN VIDÉO] Io, Europe, Ganymède et Callisto, les 4 plus grandes lunes de Jupiter  On vous présente en vidéo les satellites galiléens, les quatre plus grandes lunes de Jupiter, découvertes par Galilée début janvier 1610. Vous pouvez les observer danser autour de la géante gazeuse avec une paire de jumelles. 

On vous présente en vidéo les satellites galiléens, les quatre plus grandes lunes de Jupiter, découvertes par Galilée début janvier 1610. Vous pouvez les observer danser autour de la géante gazeuse avec une paire de jumelles.

Si vous avez une paire de jumelles chez vous, surtout, foncez contempler Jupiter et ses quatre plus grandes lunes. Regardez de nouveau une ou deux heures plus tard, pour suivre le mouvement des quatre lunes. Elles dansent autour de la géante gazeuse. On dirait un Système solaire miniature…, une remarque que s’était faite justement Galilée, en janvier 1610, quand il braqua sa lunette sur cet « astre vagabond ». Une telle observation depuis son balcon à Florence, le renforçait dans la conviction que le Terre n’est pas le centre de l’Univers.

Le mathématicien et physicien fut le premier de l’histoire à regarder ces autres mondes. On peut imaginer la joie et l’enthousiasme qui ont dû le gagner devant cette découverte (et d’autres qui précédaient et suivaient). Une révolution dans les idées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !