Sciences

Le stéthoscope est-il appelé à disparaître prochainement ?

ActualitéClassé sous :E2014

Deux médecins états-uniens publient un article dans lequel ils laissent entendre que le stéthoscope, instrument célèbre du médecin, est amené à disparaître prochainement au profit d'outils plus modernes. Faut-il y croire ?

Le bon vieux stéthoscope est-il en passe d’être ermplacé par des échographes plus modernes ? © Stethoscopes, Wikipédia, cc by sa 3.0

Le bon vieux stéthoscope est-il en passe d’être ermplacé par des échographes plus modernes ? © Stethoscopes, Wikipédia, cc by sa 3.0

 

Et dire qu'il allait bientôt fêter ses 200 ans ! Inventé en 1816 par le français René Laennec, le stéthoscope s'est imposé comme l'instrument de référence du médecin, presque l'un des principaux symboles de la profession. Il permet au professionnel de santé d'écouter poumons, cœur et organes de l'abdomen à la recherche d'éventuels bruits anormaux signalant une anomalie. Mais cette image persistera-t-elle encore dans le temps ?

Pas forcément, à en croire un éditorial rédigé par Bret Nelson et Jagat Narula, de l'université de New York, et publié dans la revue Global Heart. Leur argument ? Bientôt, il sera remplacé par des instruments à ultrasons pas plus gros qu'un paquet de cartes et capables de fournir davantage d'informations au docteur. Imaginés depuis longtemps, leur taille et leur coût se réduit. Un tel échographe portatif permettra, selon eux, de diagnostiquer plus rapidement les maladies. À l'instar du vinyle remplacé par le CD puis le MP3, l'auscultation est amenée à évoluer, et le stéthoscope voué à être remplacé. Le progrès serait tel que les étudiants en médecine y seront bientôt tous formés, précisent-ils.

Un avis qui n'est pas partagé par tous. Dans un article paru sur le site de la BBC, Sarah Clarke, médecin à l'hôpital Papsworth de Cambridge et vice-présidente de la Société britannique de cardiologie, défend l'invention de Laennec. À ses yeux, jamais l'image d'un échographe ne pourra remplacer l'écoute du médecin. Le débat, au moins, est lancé...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi