Sciences

Phoenix : les premières surprises

ActualitéClassé sous :Astronautique , phoenix , Nasa

Le premier moment d'émotion passé, l'intérêt de la mission Phoenix ne retombe pas, tant les résultats sont prometteurs et les surprises à l'ordre du jour. Et nous venons d'en avoir un premier exemple !

Zone photographiée durant les deux premiers jours de Phoenix sur Mars. © Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

A peine plus de 24 heures après son atterrissage superbement réussi, la sonde Phoenix a déjà envoyé suffisamment d'images pour donner du travail aux spécialistes de la mission et aux planétologues spécialistes de Mars. Les premiers s'intéresseront aux images de la descente. En effet, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la Nasa, en orbite autour de la Planète rouge depuis 2006, a réussi à saisir sur le vif une image étonnante de sa consœur Phoenix se balançant doucement sous son parachute alors qu'elle descendait vers le sol martien.

Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

Cette image, prise par la caméra HiRise (High Resolution Imaging Science Experiment) depuis une distance de 310 kilomètres et dont la résolution est de 76 centimètres par pixel, montre distinctement le parachute de 9,15 mètres de diamètre complètement ouvert, Phoenix apparaissant nettement en dessous. Les suspentes se devinent entre la voile et la sonde. Le sol martien n'apparaît pas car il est fortement sous-exposé.

La position de Phoenix

Selon les données télémétriques transmises tout au long de la descente et reçues via Mars OdysseyMars Reconnaissance Orbiter et Mars Express, Phoenix s'est posée en bordure de la zone prévue sur un terrain relativement plat, par 68° de latitude nord et 234 degrés de longitude est, dans une région appelée Vastitas Borealis. Un léger manque de précision que l'on pardonnera aisément, d'autant qu'à ce jour, 45% des sondes seulement avaient réussi à atterrir...

Le point au centre du cercle rouge représente l'endroit où Phoenix a été repéré, en bordure de l'ovale bleu qui délimitait la zone d'atterrissage. Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

Premières images couleurs

La caméra multispectrale de Phoenix a transmis ses premières photographies couleurs 24 heures après l'atterrissage. Composées de fausses couleurs (toute l'étendue du spectre visible n'est pas couverte, ces images fournissent néanmoins une représentation correcte de la réalité. L'aspect du pergélisol, divisé en sortes de plaques, présente un aspect similaire à ce que l'on découvre en certaines régions polaires terrestres.

Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

Pierre qui roule…

Au pied de Phoenix, ce petit bloc de roche a visiblement été déplacé par le souffle des moteurs de descente avant l'atterrissage.

Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

Les analyses de sol devraient débuter assez rapidement, peut-être au cours du quatrième jour de la mission. Et il est vraisemblable que de nouvelles surprises attendent les chercheurs...

Cela vous intéressera aussi