Les études et articles qui traitent du sevrage tabagique et de ses bienfaits sur la santé sont nombreux, mais vous êtes-vous déjà intéressé aux particularités du sevrage nicotinique ? En tant que substance chimique à haute dépendance, c’est bien la nicotine qui rend l’arrêt du tabac si fastidieux. Depuis l'arrivée de la e-cigarette sur le marché, il est possible de contrôler le taux de nicotine réellement consommé. Alors, remplacer la cigarette par la cigarette électronique est-elle une solution efficace ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La dépendance au tabac est-elle inscrite dans notre ADN ? Le tabagisme est la première source de mortalité évitable dans le monde. Au-delà de la dépendance, fumer augmente le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Uwe Maskos, chef de l’unité Neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques à l’Institut Pasteur, nous parle des causes et conséquences du tabagisme durant cette interview.

Selon le baromètre 2017 de Santé publique, 76,3 % des ex-fumeurs qui vapotent ou qui ont vapoté quotidiennement pendant au moins un mois déclarent que l’e‑cigarette les a aidés à arrêter de fumer. Passer de la cigarette à la cigarette électronique pourrait donc permettre le sevrage nicotinique. Mais si ce sevrage est rendu possible, comment doit-il être opéré pour avoir toutes les chances de fonctionner ?

Qu’est-ce que la dépendance à la nicotine ?

Pour mettre fin à la dépendance nicotinique, encore faut-il en comprendre le fonctionnement, puisqu’il s’agit d’une dépendance physique dont les symptômes de sevrage peuvent être sévères ! Une fois consommée, la nicotine se fixe sur certains récepteurs du cerveau et provoque :

  • une multiplication des récepteurs ;
  • la libération de substances chimiques naturelles qui rend calme et alerte ;
  • une sensation de bien-être ;
  • un semblant de regain d’énergie.

Plus les récepteurs sont nombreux, plus le cerveau a tendance à réclamer de la nicotine, jusqu’à atteindre un niveau de besoin moyen au bout de quelques mois. L’utilisation de la cigarette électronique permet un calcul précis de la dose de nicotine ingérée. C’est en cela qu’elle est intéressante pour les fumeurs qui souhaitent se sevrer à l’aide d’outils qui sont hors du système de santé.

La cigarette électronique permet-elle vraiment de mettre fin à la dépendance à la nicotine ? © Andrey Popov, Adobe Stock
La cigarette électronique permet-elle vraiment de mettre fin à la dépendance à la nicotine ? © Andrey Popov, Adobe Stock

Comment réussir un sevrage nicotinique avec une e-cigarette ?

C’est la baisse progressive du taux de nicotine consommé quotidiennement qui permet la réussite d’un sevrage nicotinique. Et cette baisse progressive est assez simple à opérer à l’aide d’une cigarette électronique.

Choisir la meilleure cigarette électronique

Avant toute chose, il est primordial de choisir la meilleure cigarette électronique en fonction de votre consommation. Pour ce faire, vous pouvez comparer les modèles de cigarettes électroniques ainsi que les prix en magasin ou en ligne. Si vous vous demandez comment choisir une cigarette électronique, certains critères peuvent vous aider, comme :

  • la puissance de la batterie rechargeable ;
  • la capacité du réservoir (également appelé cartouche) ;
  • la qualité de la résistance électrique.

Suivre une méthode de sevrage sérieuse

Pour mettre fin à une dépendance à la nicotine, il est essentiel de mesurer ses progrès. Veillez donc à définir un point de départ avant de diminuer progressivement le taux de nicotine contenu dans votre cigarette électronique.

Le taux de nicotine présent dans le liquide d’une cigarette électronique n’est évidemment pas le seul point à surveiller, car une consommation accrue de e-liquides fausserait les résultats. Un sevrage nicotinique réalisé à l’aide d’une cigarette électronique nécessite donc la mise en relation et la surveillance de deux points fondamentaux :

  1. le taux de nicotine contenu dans la e-cigarette ;
  2. la stabilisation, puis la diminution de la fréquence du vapotage.