Même éteinte depuis longtemps, les cigarettes continuent de polluer leur environnement. © BillionPhotos.com, Adobe Stock
Santé

Presque tous les enfants sont exposés au tabac, même dans les foyers non fumeurs

ActualitéClassé sous :tabac , enfant , fumée de cigarette

[EN VIDÉO] Interview : les risques insoupçonnés du tabagisme passif  La fumée de cigarette contient plus de 4.000 substances différentes, dont plus de 60 s’avèrent cancérogènes, pour les fumeurs comme pour ceux exposés de façon passive. Futura-Sciences a interviewé le professeur Paul Hofman, directeur du laboratoire de pathologie de Nice et chercheur pionnier dans la détection du cancer du poumon, pour en savoir plus sur les risques du tabagisme passif. 

La fumée tertiaire comprend des substances toxiques issues de la fumée de cigarette qui perdurent longtemps dans l'air et sur les surfaces. Plus de 90 % des enfants inclus dans une étude récente sont touchés par ce danger invisible. 

La cigarette n'est pas dangereuse que pour les fumeurs, elle l'est aussi pour leur entourage. La fumée secondaire, celle que le fumeur n'inhale pas, est responsable du tabagisme passif. Des mois après que la cigarette est éteinte, des traces de fumée perdurent sur les surfaces, les cheveux, les meubles. C'est la fumée tertiaire. Une étude menée par des chercheurs américains indique que sur les 500 enfants de moins de 12 ans testés, 96,9 % ont des traces de nicotine sur les mains. Et cela, même s'ils vivent dans un foyer non fumeur.

La fumée tertiaire, les restes invisibles de la cigarette

Plus précisément, 97,9 % des enfants exposés à la fumée ont des traces de nicotine sur les mains. Certains parents ont indiqué aux scientifiques qu'ils essayent de protéger leur enfant de la cigarette. Malgré ces efforts, 95,9 % des enfants dits préservés de la cigarette gardent des traces de nicotine sur leur main. Les enfants de 2 à 4 ans vivant dans une famille modeste de fumeurs ou qui fréquentent des fumeurs sont les plus exposés.

Les effets sur la santé des enfants de ces traces de nicotine sont très peu étudiés à ce jour. Avec leur tendance à porter les mains à la bouche, les enfants pourraient ingérer des traces de nicotine ainsi que d'autres substances toxiques présentes dans la fumée tertiaire. Pour réduire au maximum ce risque, il est conseillé de ne pas fumer dans un espace clos (maison ou voiture), de laver régulièrement les housses de canapés, les rideaux ou les tapis sur lesquels peuvent s'accumuler les particules nocives.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !