Les empreintes digitales, ces traces laissées par les dessins de nos pulpes papillaires, sont utilisées à des fins d’identification. © aswart, Adobe Stock

Santé

Empreinte digitale

DéfinitionClassé sous :médecine , empreinte digitale , identification

Le terme empreinte digitale se rapporte à la marque laissée par les sillons et les crêtes des pulpes digitales sur une surface suffisamment lisse du fait des graisses et autres impuretés que nous portons sur nos mains. L'empreinte digitale est définitivement tracée à partir du 6e mois de grossesse. Elle est immuable et inaltérable. Elle se reconstitue en effet à l'identique, même en cas de blessure ou de brûlure.

Le dessin que les empreintes digitales forment est propre à chacun d'entre nous, ce qui explique pourquoi elles servent à l'identification des personnes. Il est même propre à chaque doigt. Car le processus qui mène à la formation de celles que l'on appelle aussi les dermatoglyphes est complexe. Il dépend de l'expression de gènes, mais aussi de divers facteurs externes comme la vitesse de croissance des doigts ou encore l'alimentation du fœtus. Ainsi, même les empreintes digitales de vrais jumeaux seront légèrement différentes.

Il y aurait une chance sur 64 milliards de trouver deux empreintes digitales semblables. © meenkulathiamma, Adobe Stock

Des empreintes similaires, mais toutes différentes

Cependant, pour 95 % de la population, la structure des empreintes digitales garde quelque chose de semblable. Il existe ainsi trois grands motifs d'empreintes : les boucles -- c'est le motif le plus courant --, les spirales -- aussi appelée verticilles -- et les arches. Et c'est plus exactement sur les points singuliers de ces motifs que l'on cherche les différences entre individus.

Les empreintes digitales peuvent être simplement photographiées ou transférées sur un support plastique souple à l'aide d'une poudre très fine ou de techniques plus compliquées lorsque la situation est délicate (surface poreuse, empreinte ténue, etc.). Le prélèvement des empreintes permet de les utiliser ensuite pour une identification. Le premier usage connu des empreintes digitales à des fins d'identification remonte au XIXe siècle. Elles aidaient alors à ce qu'un bénéficiaire de pension de l'armée ne la touche pas deux fois. La première utilisation judiciaire date quant à elle du début du XXe siècle, aux États-Unis.

Mais nos empreintes digitales nous aideraient avant tout à mieux sentir le monde qui nous entoure. Car les sillons et les crêtes de nos pulpes digitales élargissent la surface de contact avec les objets et affinent ainsi notre sensation du toucher.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Police scientifique : comment les empreintes digitales trahissent les criminels  Lors d’une enquête criminelle, il faut savoir tirer parti des informations laissées par le malfaiteur sur les lieux. Les traces digitales sont l'un des indices pouvant permettre de trouver un suspect. Nicolas Thiburce, chef du département Empreintes digitales de la Gendarmerie nationale, nous explique au cours de cette vidéo produite par la Cité des Sciences et de l’Industrie, comment prélever ces traces. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !