Les athlètes avec de grosses fesses courent plus vite au 100 mètres

Classé sous :Corps humain , grand glutéal , fesses

Quel est le secret des meilleurs sprinters ? Leurs énormes fesses surpuissantes. C'est le constat d'une étude de l'université de Loughborough (Royaume-Uni), qui a comparé la taille de 23 muscles inférieurs chez 42 athlètes de haut niveau. Ils ont découvert que, parmi les sprinters d'élite (avec une performance située entre 9,91 et 11,25 secondes au 100 mètres), le grand glutéal est 45 % plus gros chez les meilleurs athlètes. Ce seul muscle, situé à l'arrière des fessiers, expliquerait à lui seul 44 % des différences de performances, assurent les chercheurs.

« Il est tout à fait étonnant de trouver un seul muscle ayant une si grande importance quand on sait que de multiples paramètres influent sur la performance, comme la technique, la psychologie, la nutrition ou les autres facteurs anatomiques », relate Jonathan Folland, l'un des auteurs de l'étude parue dans le journal Medicine and Science in Sports and Exercise. « Avec un fessier plus grand, le coureur sera capable de générer plus de puissance et donc d'avoir une plus grande vitesse de sprint », explique le chercheur. Cette étude pourrait permettre d'améliorer les performances des athlètes de haut niveau avec des exercices ciblés spécifiquement sur ce muscle et les autres muscles extenseurs du fessier.

Le grand glutéal est situé à l’arrière des fessiers. Il sert à donner de la puissance à la course. © SciePro, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le Cybathlon, la première compétition d’athlètes bioniques  Le Cybathlon, cette toute première compétition pour humains augmentés, permet de confronter à la fois les athlètes et les différentes avancées technologiques en matière d’appareillage d’assistance.