Santé

Le Scinque terrifiant de Bocourt retrouvé en Nouvelle-Calédonie

ActualitéClassé sous :vie , scinque , reptible

C'est lors d'une mission consacrée à l'étude des serpents marins de Nouvelle-Calédonie, sur un petit îlot au large de l'île des Pins, que Ivan INEICH a réussi à capturer un lézard de grande taille en décembre 2003. Phoboscincus bocourti est le nom scientifique de ce Scincidae.

Le Scinque terrifiant de Bocourt retrouvé en Nouvelle-Calédonie.

L'animal, mesurant près de 50 cm de longueur totale, a été photographié et filmé avant d'être libéré. Avant cette redécouverte, ce reptile n'était connu que par un unique exemplaire collecté par Benjamin Balansa vers 1870 et qui a servi à décrire l'espèce en 1876. Ce spécimen, holotype de l'espèce, est déposé dans les collections du Muséum de Paris et sa taille est comparable à celle du spécimen observé en 2003. Cette espèce de grande taille était considérée comme éteinte et l'absence d'observation depuis sa description supposée être liée à un mode de vie nocturne. Cet animal de grande taille possède des dents longues, courbes et acérées, c'est sans aucun doute un super-prédateur redoutable de lézards et probablement d'oiseaux.

La redécouverte de ce lézard de grande taille sur un îlot minuscule pourtant prospecté par de nombreux spécialistes des reptiles est un véritable message d'espoir pour les personnes qui se battent pour préserver la biodiversité des collectivités d'outre-mer. Ivan INEICH pense que plusieurs autres espèces considérées comme éteintes dans le monde sont toujours présentes dans leur habitat naturel mais que certains modes de vie particuliers (arboricolie, fossorialité, ...) ne permettent de les observer que durant des périodes très brèves et exceptionnelles.

Cela vous intéressera aussi