Santé

Deux chercheurs récompensés dans le domaine de l'imagerie du cerveau

ActualitéClassé sous :vie , cerveau , cervical

Le 20 octobre 2003, Denis Le Bihan et Stanislas Dehaene de l'unité de neuro-anatomie fonctionnelle (CEA / Inserm) du Service hospitalier Frédéric Joliot à Orsay se verront décerner le grand prix scientifique de la Fondation Louis D. de l'Institut de France d'une valeur de 750 000 euros.

Deux chercheurs récompensés dans le domaine de l'imagerie du cerveau

Ce prix scientifique, destiné à aider un laboratoire, une équipe ou une institution engagée dans la recherche, récompense cette année des travaux sur : " l'imagerie du cerveau et ses applications ".
Denis Le Bihan, Directeur de l'unité de neuro-anatomie fonctionnelle du Service hospitalier Frédéric Joliot (SHFJ) du CEA à Orsay, physicien et médecin (neuroradiologue), a contribué de manière remarquable au développement de nouvelles méthodes d'imagerie permettant, entre autres, l'étude du fonctionnement du cerveau humain en imagerie par résonance magnétique (IRM).
De son côté, Stanislas Dehaene, Directeur de l'unité Inserm 562 " neuro-imagerie cognitive " au SHFJ à Orsay mène ses recherches dans l'examen des bases cérébrales de fonctions cognitives particulièrement développées dans l'espèce humaine : le calcul, la compréhension du langage, et la planification consciente.

Pour permettre aux chercheurs et aux équipes engagées dans la compréhension du fonctionnement du cerveau humain de développer de nouveaux outils et de nouvelles méthodologies, le CEA entreprend, en partenariat avec les collectivités locales et l'Inserm, la création en région Ile-de-France d'un nouveau centre d'imagerie cérébrale, NeuroSpin.
Réunissant acteurs méthodologiques et neurobiologistes du plus haut niveau, il assurera la coordination des recherches, la mise en réseau des compétences et l'optimisation des moyens. Ce plateau technique équipé d'outils d'imagerie par Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) d'une puissance à ce jour inégalée permettra de repousser à l'extrême les limites actuelles de l'imagerie cérébrale. Ainsi, alors que chaque année une fraction croissante de la population des pays développés est touchée par des affections neurologiques ou psychiatriques, les progrès dans la compréhension du fonctionnement du cerveau humain auront un impact direct dans le domaine de la santé.

L'Institut de France est le regroupement de cinq académies (l'Académie française, l'Académie des inscriptions et belles-lettres, l'Académie des sciences, l'Académie des beaux-arts, l'Académie des sciences morales et politiques ) et a pour missions de :
- perfectionner les arts et les sciences selon le principe de pluridisciplinarité ;
- de gérer le millier de dons, legs et fondations dont il est dépositaire, se donnant ainsi les moyens d'exercer la première de ses missions.

Cela vous intéressera aussi