Des chercheurs de l’université d’Essex (Royaume-Uni) donnent la liste des métiers considérés comme les plus ennuyeux. © stokkete, Adobe Stock
Santé

Voici les métiers les plus ennuyeux selon la science

ActualitéClassé sous :psychologie , Métiers , ennui

L'ennui... ça ennuie tout le monde. De fait, personne n'a envie d'être considéré comme quelqu'un d'ennuyeux. Des chercheurs le confirment. Passer pour quelqu'un d'ennuyeux peut être source de souffrance. Et certains métiers exposent plus que d'autres.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le métier de volcanologue  Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue et professeur à l'Université Paris-Saclay, nous explique les facettes du métier de volcanologue. 

Selon Blaise Pascal« l'ennui est insupportable à l'homme ». Et des chercheurs de l’université d’Essex (Royaume-Uni) ont justement voulu étudier l'ennui. La manière dont il est stigmatisé. Son impact sur nos perceptions. Ils ont commencé par se demander quels sont les métiers les plus ennuyeux. Mais aussi quels sont les passe-temps les plus ennuyeux.

Même si, selon le sondage réalisé en France en 2019 pas moins de 63 % des personnes interrogées ressentent l'ennui dans leur activité professionnelle, les chercheurs soulignent que cinq métiers sont ressentis comme particulièrement ennuyeux :

  • l'analyse de données ;
  • la comptabilité ;
  • la fiscalité ou l'assurance ;
  • le nettoyage ;
  • et la banque.

Beaucoup de métiers à chiffres.

Notez que les métiers considérés comme les moins ennuyeux sont, dans l’ordre, les métiers artistiques, la science, le journalisme, les professions de santé et l’enseignement. Une bonne nouvelle pour Futura ! © Yakobchuk Olena, Adobe Stock

Des risques pour la santé mentale

Les passe-temps considérés comme les plus ennuyeux sont dormir, la religion, regarder la télévision, observer les animaux ou encore... les mathématiques. Un peu plus encore lorsqu'ils sont pratiqués par des personnes vivant dans de petites villes ou dans des villages. L'information est intéressante en soi. Mais plus encore parce que les chercheurs l'accompagnent d'une analyse comportementale. Sur les personnes considérées comme ennuyeuses comme sur les autres.

Les personnes qui n'occupent pas un métier - ou un passe-temps - considéré comme ennuyeux semblent ainsi avoir tendance à éviter celles qui sont comptables ou banquiers. Elles dévalorisent même jusqu'à leurs compétences professionnelles. Ainsi ces personnes perçues comme ennuyeuses n'ont même pas l'occasion de faire la preuve du contraire. De quoi mener à la solitude. Ou même à l'ostracisme social. Avec des effets négatifs sur leur vie. Les personnes catégorisées ennuyeuses seraient ainsi plus susceptibles de souffrir de dépendances ou d'autres problèmes de santé mentale.


Soutenez une rédaction engagée pour la vulgarisation scientifique sur Patreon ! 

Notre mission ? Rendre le savoir accessible au plus grand monde
Nous produisons chaque jour nos propres articles, enquêtes et reportages, le tout à taille humaine. Soutenez-nous dans cette démarche et cette ambition. 
Abonnez-vous à Futura sur Patreon ! 

Deux formules d'abonnement vous sont proposées avec les avantages suivants : 

  •  « Futura sans publicité » : bénéficiez d'un accès garanti sans publicité sur tout le site pour 3,29 €/mois (+TVA). 
  • « Je participe à la vie de Futura » : en plus de l'accès sans publicité, participez à la vie de notre média indépendant (votes, contenu inédit, sondages, etc.) pour 6,29 €/mois (+TVA).
Rejoignez-nous sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !