Santé

Des substances cancérigènes dans les jouets, dont Sophie la girafe...

ActualitéClassé sous :médecine , jouet , Sophie la girafe

L'association UFC-Que choisir dévoile les résultats de ses tests sur les jouets pour les moins de 3 ans. Des substances potentiellement cancérigènes ont été retrouvées sur 13 des 30 jouets testés, et parmi eux des grands classiques comme Sophie la girafe ou le doudou Oui-Oui... 

Sophie la girafe et le doudou Oui-Oui ont été parmi les 13 jouets à contenir des substances dangereuses. © DR

C'est la période des cadeaux de Noël. Pour les jouets des tout-petits, la prudence est de mise. L'association UFC-Que choisir rend publics ce mercredi 30 novembre les tests qu'elle a menés sur une trentaine de jouets parmi les plus emblématiques. Objectif : vérifier qu'ils ne présentent pas de danger pour les moins de 3 ans. C'est raté : treize d'entre eux ont échoué au test ! Parmi eux, la très emblématique Sophie la girafe et le doudou Oui-Oui...

La sécurité des jouets dédiés aux enfants en bas-âge est en effet, un sujet majeur. La bonne nouvelle qui ressort du travail de l'UFC-Que choisir, c'est l'absence des principaux toxiques visés par la réglementation. Aucun des jouets en question ne renferme de phtalates, de formaldéhyde, ni de colorants azoïques. En revanche, des substituts aux phtalates sont retrouvés sur 20 % des jouets en plastique testés, alors qu'ils n'ont pas encore été évalués sur le plan toxicologique.

Sur les 30 jouets testés, 13 se sont révélés dangereux pour les enfants de moins de 3 ans. © turbotoddi, Flickr CC by nc-nd 2.0

Des substances interdites sur Sophie la girafe

Des substances potentiellement cancérigènes ont également été retrouvées dans 13 jouets sur 30, soit pratiquement une fois sur deux. Le doudou Oui-Oui de Lansay par exemple, contient du chrysène et du naphtalène. Deux substances considérées comme des cancérigènes probables ou possibles. Carton rouge aussi pour Sophie la girafe, compagne fétiche des tout-petits. En fait, elle renferme des précurseurs de la nitrosamine. Or son utilisation est interdite dans les objets qui sont appelés à être portés à la bouche. C'est évidemment le cas des tétines, mais les jouets destinés au premier âge devraient y être ajoutés.

C'est le cas en Allemagne, dont les autorités ont étendu la législation concernant les tétines et sucettes aux jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans. Ce n'est pas encore le cas en France et la Commission européenne, qui vient de lancer sa propre campagne en faveur de la sécurité des jouets, devra considérer l'harmonisation des règlements comme un impératif.

C'est le sens des demandes formulées par UFC-Que Choisir. En attendant, voici quelques conseils de sécurité pour bien choisir les jouets de vos enfants :

  • lisez les étiquettes avec attention et attachez-vous à choisir un jouet correspondant à l'âge de l'enfant ;
  • soyez vigilants quant à la provenance du jouet que vous achetez. Vérifiez systématiquement qu'il est porteur du label européen (marquage CE). Il certifie en effet que le jouet respecte l'ensemble des règles de sécurité applicables dans les pays de l'Union européenne. ;
  • enfin, prenez le temps de lire et suivez toujours les instructions d'utilisation.
Cela vous intéressera aussi