Santé

Sida : origine possible de la dérégulation du taux de lymphocytes T4

ActualitéClassé sous :médecine , SIDA , virus

Dans un article publié sur le site internet de la revue Blood en septembre dernier, une équipe du CEA a montré que l'infection par le virus du sida affecte de manière précoce et profonde la capacité des cellules souches de la moelle osseuse à produire des lymphocytes T4, cellules sanguines impliquées dans les défenses immunitaires. Cette modification serait une origine possible de la dérégulation du taux de lymphocytes T4, spécifique de l'infection par le virus du sida.

Sida : origine possible de la dérégulation du taux de lymphocytes T4

Jusqu'à aujourd'hui, il est admis que l'infection par le virus du sida est responsable de la baisse du taux de lymphocytes T4(immunosuppression), cellules du système immunitaire, rendant ainsi l'organisme plus sensible aux agents infectieux de toutes sortes.

Afin d'expliquer ce phénomène de baisse du taux de lymphocytes T4, in vitro, des chercheurs du CEA ont démontré un défaut du potentiel de différenciation des cellules souches de la moelle osseuse1 en lymphocytes T4, dès les premiers temps de l'infection. Ils ont pour cela utilisé un modèle animal de l'infection par le virus du sida. Ce phénomène persiste même lors d'une trithérapie précoce. Il se répercute directement sur la capacité à produire des lymphocytes T4 et affecte ainsi l'équilibre entre les deux populations de lymphocytes T4 et T8.

L'origine de ce défaut serait liée à un blocage du cycle cellulaire - mécanisme qui est à l'origine de la multiplication des cellules - et à une modification du micro-environnement des cellules souches.

Ces résultats apportent un éclairage nouveau sur les étapes précoces de l'infection par le virus du sida et sur les mécanismes conduisant à l'immunosuppression.

Une meilleure compréhension des événements intervenant dans le blocage du cycle cellulaire des cellules souches et des facteurs qui en sont responsables permettra le développement de nouvelles thérapies visant le système de production des cellules du système immunitaire, dont le taux diminue dans le cas d'une infection par le virus du Sida.

Note :

1 Les cellules souches (précurseurs) des lymphocytes T sont issues de la moelle osseuse et migrent vers un autre tissu de l'organisme, le thymus, où elles acquièrent leur maturation, pour devenir des lymphocytes T4 et T8.

Cela vous intéressera aussi