Santé

Robert Edwards, prix Nobel de médecine 2010 pour la fécondation in vitro

ActualitéClassé sous :médecine , Robert Edwards , prix Nobel de médecine 2010

-

Le physiologiste britannique Robert Edwards vient d'être récompensé par le prix Nobel de médecine 2010 pour ses travaux pionniers sur la fécondation in vitro, qui ont abouti en 1978 à la naissance du premier bébé éprouvette, Louise Brown.

Robert Geoffrey Edwards est considéré comme le pionnier de la fécondation in vitro. On peut trouver ce dessin et sa biographie complète sur une page Web de l'université Démocrite de Thrace.

En deux décennies, de la fin des années 1950 à 1978, le Britannique Robert Edwards a travaillé sur l'obtention d'embryons après fécondation in vitro (ou FIV) et collaboré notamment avec l'obstétricien Patrick Steptoe (décédé en 1988). Le 27 juillet 1978, Lesley Brown donne naissance à Louise, immédiatement qualifiée de bébé éprouvette et aujourd'hui maman d'un enfant de trois ans.

Le couple Brown a eu, par la même méthode, une seconde fille (une « fivette » dit-on aussi) et, depuis, quatre millions d'enfants sont nés ainsi, d'une fécondation au laboratoire. « Ses découvertes ont rendu possible le traitement de l'infertilité qui affecte une large proportion de l'humanité et plus de 10 % des couples dans le monde » explique le comité Nobel dans un communiqué, après l'attribution de ce prix Nobel de médecine 2010.

Futura-Sciences reviendra en détail sur les travaux de ce grand physiologiste de 85 ans.

Cela vous intéressera aussi